Chat handicapé

Sommaire

Les chats peuvent être atteints d'un handicap moteur ou neurologique, il faut apprendre à les accompagner au mieux, en fonction de leur handicap, pour leur permettre de vivre pleinement leur vie.

Le point dans notre article.

Différents handicaps du chat

Le handicap peut être présent dès la naissance ou survenir au cours de la vie, lors d'accidents par exemple. En France, malheureusement, on répertorie encore souvent des cas de maltraitance animale, qui peuvent entraîner des handicaps chez les animaux brutalisés.

Voici une liste des handicaps les plus couramment rencontrés chez le chat :

  • la surdité, que l'on remarque régulièrement chez les chats blancs à yeux bleus ;
  • la cécité, qui peut être présente dès la naissance ou après un accident ;
  • l'amputation d'un membre, suite aux accidents de circulation par exemple ;
  • la paralysie, qui atteint souvent les pattes arrières et peut survenir à cause de problèmes neurologiques ou d'une chute grave ;
  • une malformation des pattes arrières, qui se retrouvent très écartées et ne peuvent pas soutenir le chaton, il doit ramper pour se déplacer (on parle de syndrome du bébé nageur) ;
  • l'ataxie, ou encore l'hypoplasie cérébelleuse, qui correspondent à un mauvais développement du cervelet (partie du cerveau).

Ces deux dernières maladies peuvent être contractées en cours de gestation, les fœtus sont contaminés par un virus dont la chatte est atteinte (le typhus ou la panleucopénie féline).

Leur cervelet ne peut plus se développer correctement, ce qui entraîne des troubles de la marche et de l'équilibre. L'ataxie peut aussi arriver si la moelle épinière du chat est touchée.

Bon à savoir : il est conseillé de tenir à jour les vaccinations de la chatte avant de prévoir une gestation ou de faire stériliser ses animaux si l'on ne souhaite pas faire de reproduction.

Chat handicapé : solutions d'accompagnement

Les personnes qui vivent en compagnie d'un chat handicapé adaptent les soins et l'environnement de leur petit protégé. Selon le handicap, différentes solutions peuvent être mises en place pour lui adoucir la vie.

Pour les handicaps qui touchent les sens

Le chat aveugle :

  • Il va avoir besoin de repères fixes pour se repérer dans son environnement, il faut prendre soin de ne pas changer la disposition des meubles dans la maison.
  • Il doit pouvoir accéder sans difficultés à ses gamelles d'eau et de nourriture, à sa litière et à son couchage.
  • Il risque d'être surpris si on le caresse ou si on le prend dans les bras, il faut donc toujours veiller à lui parler, à le prévenir avant de le toucher.
  • Il ne faut jamais le laisser aller dehors seul, certaines personnes les habituent à porter un harnais et à marcher en laisse en extérieur.

Le chat sourd :

  • Il ne vous entend pas, alors pour ne pas le surprendre et communiquer plus facilement, pensez à vous mettre face à lui avant de faire quoi que ce soit.
  • Vous pouvez mettre en place des signes simples (vous accroupir et tendre la main pour lui demander de venir, tapoter le sol pour attirer son attention), il apprendra très rapidement à les repérer.
  • Comme pour les chats aveugles, il ne faut pas laisser un chat sourd sortir sans surveillance.

Bon à savoir : les chats aveugles ou atteints de surdité développent leurs autres sens pour compenser, ils sont en général expressifs et très doués pour communiquer avec leurs propriétaires.

Pour les handicaps qui touchent la motricité

Il est très impressionnant de voir un petit chat atteint d'ataxie marcher comme s'il était ivre, tomber, n'avoir aucune synchronisation des pattes.

Cependant, ce handicap ne les fait pas souffrir et il est possible de les aider pour qu'ils puissent être autonomes au maximum sans se blesser.

Il est conseillé :

  • d'avoir un sol style moquette pour que le chat ne glisse pas ;
  • de faciliter l'accès au couchage, aux gamelles et à la litière ;
  • d'offrir une nourriture équilibrée et de bonne qualité à son chat pour éviter l'embonpoint ;
  • dans certains cas, de mettre en place un traitement vétérinaire pour oxygéner le cerveau ;
  • de jouer avec le chaton pour le stimuler, il peut y avoir une amélioration de la maladie.

Les chats paralysés, paraplégiques ou ayant subit une amputation vont avoir besoin d'aide pour se déplacer, mais aussi pour leurs soins courants :

  • Il existe de petits harnais ou des chariots d'aide à la marche, que les chats s'approprient en général très rapidement.
  • Il faut adapter l'environnement car le chat aura du mal à monter, descendre des marches, accéder à son couchage, etc. (on peut utiliser par exemple des rampes pour les escaliers).
  • Si le chat est paralysé du train arrière, il peut avoir besoin d'aide pour aller à la litière, vider sa vessie ou faire ses selles.
  • Le toilettage quotidien, si important pour un chat, sera plus difficile, vous pouvez l'aider en le brossant pour éliminer les poils morts :
    • Le nettoyage des yeux se fait avec une compresse imbibée de sérum physiologique. Pour les oreilles, il faut faire les soins grâce à un produit adapté et à l'aide d'un coton (jamais de coton-tige).
    • Enfin, si les griffes ne s'usent pas et deviennent longues, vous pouvez leur couper la pointe régulièrement ou le faire faire par votre vétérinaire.
  • On peut apprendre à leur prodiguer des massages et à les rééduquer à la marche, en collaboration avec un cabinet vétérinaire.

Il existe aussi des associations qui apportent leur aide aux chats handicapés abandonnés. Ils prennent soin d'eux et trouvent des adoptants si leur état de santé le permet.

Bon à savoir : dans tous les cas, il ne faut pas oublier que les chats atteints d'un handicap ont, comme les autres, un gros besoin de douceur, de bienveillance, de jeu et d’interactions avec leurs propriétaires. D'ailleurs, le lien qui les unit est en général très fort.

Ces pros peuvent vous aider