Phéromones du chat

Sommaire

Le chat est un animal tactile. Il aime frotter son petit museau contre vous (et le mur proche de sa gamelle). Il apprécie de faire ses griffes sur des surfaces verticales placées aux endroits clés de son territoire (et parfois cela tombe sur votre papier peint, ou votre canapé en cuir...). Il ne fait pas seulement cela pour votre témoigner son affection, et encore moins pour vous faire enrager, mais pour communiquer grâce à des petites molécules appelées phéromones. Qu'est-ce que les phéromones du chat et à quoi servent-elles ?

Que sont les phéromones du chat ?

Le terme « phéromone » est issu du grec pherein (« transporter ») et hormon (« exciter »). 

Ce sont des substances volatiles sécrétées par un individu et qui, perçues par un autre individu de la même espèce, vont provoquer une réaction donnée (comportement particulier, modification de l’état émotionnel).

Les phéromones sont donc spécifiques d'une espèce donnée. Ce ne sont pas des odeurs. Leur détection est possible grâce à l'organe de Jacobson, ou organe voméro-nasal, situé derrière la truffe, sur le plancher de la cavité nasale.

Perception et production des phéromones du chat

Pour permettre aux phéromones d'arriver jusqu'à l'organe voméro-nasal, le chat réalise un flehmen, c'est-à-dire qu'il entrouvre la gueule et remonte légèrement la lèvre supérieure, tout en aspirant de l'air et en s’aidant de petits mouvements de langue. 

Chez le chat, les phéromones sont produites par des glandes sécrétrices dispersées sur l’ensemble du corps. 

On distingue :

  • Un ensemble de glandes situées dans le menton, les lèvres, les joues et la région des vibrisses (appelées plus communément les « moustaches ») qui produit les phéromones faciales. On connaît cinq phéromones faciales (F1, F2, F3, F4 et F5), mais le rôle de F1 et F5 n'est pas élucidé à l'heure actuelle.
  • Les glandes podales situées dans les coussinets.
  • Les glandes situées dans la zone anale (glandes anales, glandes sébacées, glande supracaudale...).
  • Les glandes sébacées situées entre les deux sillons mammaires, qui produisent des phéromones apaisantes actives chez le jeune comme chez l’adulte.

Exemple : les vétérinaires connaissent régulièrement des journées où tous les chats sont calmes et faciles à examiner. Mais, certains jours, il suffit d'un chat stressé et agressif, pour qu'on observe un changement de comportement chez les chats suivants. La raison est toute simple, le chat stressé a produit des phéromones de stress, détectables par ses congénères, qui stressent à leur tour. Si votre chat a tendance à être difficile chez le vétérinaire, préférez donc prendre un rendez-vous le matin, lorsque la clinique est calme et qu'aucun autre chat n'est passé par là.

Lire l'article

Phéromonothérapie : utilisation des phéromones en médecine vétérinaire

Principe

Le chat utilise quotidiennement les phéromones dans sa communication. Ainsi, lorsque votre chat se frotte le museau contre les objets importants pour lui (près de sa gamelle notamment) ou contre vous, il réalise du marquage facial. Il dépose donc des phéromones faciales, avec la fraction F3 qui sert de balisage du territoire, et la fraction F4 (appelé phéromone de familiarisation) qui est déposée sur les  « amis » du chat. 

Et lorsque le chat « fait ses griffes », il ne cherche pas à user ses griffes mais bien à déposer des phéromones produites par les glandes situées sous ses coussinets. On parle de griffades. Il s'agit d'un marquage territorial.

Bon à savoir : le marquage facial est parfois qualifié de « comportement autocentré », c'est-à-dire un comportement que le chat produit pour lui-même. C'est un signe de bien-être émotionnel, puisqu'en situation de stress, le marquage facial est plutôt remplacé par du marquage urinaire. 

Lire l'article

Où trouver des phéromones ?

Les phéromones sont constamment présentes dans l'environnement du chat et sont capables d'influencer son comportement. 

Les laboratoires ont donc produit des analogues de certaines fractions particulièrement intéressantes en pratique :

  • Fraction F3 (Feliway ou Zenifel), commercialisée sous forme de spray ou de diffuseur de phéromones. Ce produit est utilisé pour recréer le « balisage territorial olfactif » du chat en vaporisant ou en diffusant ces phéromones dans le milieu de vie. Il est principalement recommandé pour traiter les signes comportementaux de stress comme le marquage urinaire ou les griffades, ainsi que les situations stressantes comme des changements dans l'environnement du chat, un déménagement, du bruit ou des personnes inhabituelles.
  • Fraction F4 (Felifriend) : c'est un stimulant des contacts sociaux, il sera donc utilisé pour l’acceptation d’un nouveau venu (humain ou animal), dans les phobies sociales et dans les troubles de la cohabitation.

Coût

Les diffuseurs, ou les sprays, peuvent être achetés en clinique vétérinaire, en animalerie voire en grande surface. Un diffuseur coûte environ 20 € pour un mois de traitement.

Ces pros peuvent vous aider