Chat au ventre qui pend

Sommaire

Vous remarquez que votre chat a le ventre qui pend. Est-ce normal ? Est-ce inquiétant ?

Parce que la santé de votre chat est primordiale, PagesConseils fait le point sur la question pour comprendre si cette situation est normale ou si une maladie se cache derrière ce constat

Pourquoi un chat peut-il avoir le ventre qui pend ?

Les jeunes chats, en grandissant, peuvent se mettre à avoir la peau du ventre qui se distend, au niveau du bas-ventre et entre les pattes arrière. Cette particularité peut toucher :

  • les mâles comme les femelles ;
  • ceux qui ont une morphologie fine comme ceux qui sont plutôt ronds ;
  • les chats stérilisés et ceux qui ne le sont pas ;
  • ceux qui sortent et ceux qui vivent en intérieur.

Mais alors, qu'est-ce que c'est ? Ce petit ventre qui pend correspondrait simplement à une réserve de graisse en cas de besoin, mais ce n'est pas l'état d'embonpoint du chat qui détermine la présence ou non de cette poche. De plus, tous les chats n'ont pas le ventre qui pend, il y aurait donc peut-être un facteur génétique. Sachez par ailleurs que cette poche ventrale peut apparaître chez les animaux domestiques, mais aussi chez les félins sauvages.

Bon à savoir : Le terme de de pannicule adipeux sert à définir le tissu cellulaire sous-cutané (sous la peau) qui permet l'accumulation de graisses.

La poche ventrale chez la femelle

Les vétérinaires l’appellent la poche primordiale. Cette poche ventrale est généralement normale chez la femelle et n’est pas due à une maladie. Elle peut apparaître lorsque l’animal attend une portée ou allaite ses petits. Elle peut ensuite réapparaître, même lorsque les chatons sont sevrés.

Cette poche est une réserve de graisse. Il n’y a pas matière à s’inquiéter tant que cette poche ventrale (ou poche primordiale) est molle et ne comporte aucune partie dure. Elle n’est pas nécessairement le signe d’un surpoids ou d’une obésité. Cette poche existe même chez un animal sauvage avec une activité physique importante. Son existence et sa proéminence peuvent varier selon les races.

La poche ventrale chez le mâle

Votre compagnon à poils présente une poche ventrale proéminente ? Vous pensez qu’il souffre d’obésité et envisagez de changer sa nourriture (croquettes ou pâtées) ? Sachez que, là encore, il n’y a pas forcément matière à s’inquiéter. Cette poche apparaît au fil des années et vise à protéger les organes des chats, comme l’estomac en cas de bagarres.

Cette poche graisseuse peut se développer même si votre chat n’a pas subi de castration. Si la stérilisation risque d’entraîner une prise de poids chez les mâles et les femelles, la poche ventrale n’apparaît pas nécessairement immédiatement après l’opération chez les chats. Là encore, certaines races sont plus susceptibles d’avoir un gros ventre.

Que faire quand son chat a le ventre qui pend ?

Vous pouvez vérifier plusieurs points afin de vous rassurer :

  • La peau du ventre qui pend est-elle bien molle ?
  • Mon chat n'a pas l'air d'en souffrir ?
  • Je ne sens pas de boule dure sous son ventre ?

Vous pouvez aussi en parler à votre vétérinaire, qui va vérifier l'état général de votre chat, vous donner son avis et vous conseiller si besoin. Si la poche est importante, sachez qu’il ne s’agit parfois pas d’un problème de surpoids, mais au contraire d’un problème d’alimentation insuffisante. Dans ce cas, revoyez la quantité et la qualité des croquettes pour aider votre animal de compagnie à prendre du poids. Le vétérinaire pourra définir si le poids de votre animal est normal.

Bon à savoir : Dans tous les cas, vous pouvez retenir qu'il est important de surveiller l'alimentation des chats et chattes stérilisés pour qu'ils ne prennent pas trop de poids une fois stérilisés et de proposer des jeux à votre chat d'appartement pour qu'il s'occupe et fasse de l'exercice.

Petit rappel pour évaluer la corpulence de son chat

Même si le ventre qui pend n'est pas en soi un signe de surpoids, vous pouvez quand même apprendre à évaluer la corpulence de votre chat, pour savoir s'il est plutôt mince, voire maigre, en surpoids léger ou important, ou s'il se situe à son poids idéal. Vous ferez ces vérifications en palpant votre chat :

  • si son ossature est visible à l’œil nu (côtes, colonne vertébrale, bassin), que la taille est bien marquée et que vous sentez peu de muscles sous la peau : votre chat est considéré comme maigre.
  • lorsque l'ossature du chat n'est pas visible, mais que l’on sent les côtes sous les doigts, que la taille est marquée, le corps musculeux et que de la graisse est présente au niveau du ventre : le chat est en corpulence idéale.
  • Si vous n'arrivez plus à palper l'ossature du chat correctement, que l'abdomen ou tout le corps est grassouillet, rond : le chat est en surpoids.

Vous pouvez trouver ces tableaux appelés « scores corporels » au dos des paquets d'aliments ou sur des posters en cabinet vétérinaire. Les dessins représentant des silhouettes de chats ou de chiens permettent d'identifier visuellement les différentes corpulences.

Bon à savoir : La vigueur de votre chat vous aidera aussi dans l'appréciation de son état de santé. Si vous le voyez galoper, sauter, jouer, s'il a l’œil vif et un beau poil, c'est qu'il va bien… même avec son petit ventre qui pend !

En conclusion

  • Au cours de la vie de votre chat, une poche ventrale plus importante peut se former. Si elle n’est pas dure, cela signifie que votre chat n’est pas malade : pas besoin de consulter un vétérinaire.
  • La nourriture n’est pas nécessairement la cause des poches ventrales importantes. Chez les félins, c’est un phénomène naturel pour protéger les organes en cas de bagarre.
  • Si vous pensez que votre chat est en surpoids, consultez un vétérinaire pour avoir son avis et changez de croquettes pour un régime alimentaire mieux adapté à votre félin.

Ces pros peuvent vous aider