Chat atteint de la rage

Sommaire

La rage est une maladie infectieuse causée par le virus rabique et inoculable par morsure à tous les mammifères ainsi qu'à l'homme. Elle provoque une encéphalomyélite mortelle dont quelques-uns des symptômes tels qu'une grande excitation et une forte agressivité lui ont valu son nom.

Le point dans notre article.

Bon à savoir : le terme rage vient du latin rabere qui veut dire « être fou ».

Rage : qu'est-ce que c'est ?

Le virus rabique est un virus neurotrope qui déclenche des troubles nerveux. Le neurone est la cellule de l’organisme la plus sensible au virus de la rage :

  • Le virus va ainsi se multiplier principalement dans les neurones du cerveau.
  • La diffusion du virus emprunte les voies nerveuses à partir de l'endroit de la morsure vers le cerveau.
  • Le virus va se multiplier dans le cerveau et enfin repartir du cerveau vers le système nerveux périphérique ainsi que vers certains organes (muscle cardiaque, œil, peau) pour ensuite envahir tous les tissus.
  • Le virus envahit particulièrement les glandes salivaires, ce qui permet sa diffusion de l’animal infecté à un autre par la morsure.

Il y a de nombreuses souches ; chacune s'adapte à une espèce particulière. Les souches déterminent la virulence de la maladie chez les hôtes infectés.

Virus de la rage chez le chat : incubation et contamination du virus

La durée d'incubation du virus dépend de l'endroit de la morsure : l’incubation est un peu plus longue lorsque la plaie d’inoculation est éloignée de la tête.

En règle générale, l'incubation de la rage est longue, l'expression des symptômes est courte et est suivie de la mort. Le temps d'incubation est de 15 à 30 jours chez le chat.

La transmission de la rage se fait lors de morsures : la salive contamine les chairs mordues :

  • Plus la région de la morsure est innervée plus le risque de contracter la maladie est élevé.
  • En revanche, la peau est une barrière infranchissable pour le virus rabique : on ne peut être contaminé par léchage sauf si la peau a subi une lésion ou blessure.

Les liquides excrétés comme les urines, les excréments, les larmes ne participent pas à la transmission de la rage.

En France, pour connaître la probabilité d'avoir été contaminé à la suite d'une morsure, on met sous surveillance l’animal mordeur pendant 15 jours. Il est interdit de céder, vendre ou d'euthanasier le chat avant ce délai.

Bon à savoir : chez l'homme, il existe des cas de transmission de la rage durant des greffes d'organes.

Rage : surveillance sanitaire du chat mordeur

En France, tout propriétaire d'un animal domestique ayant mordu un autre animal ou une personne, qu'il soit apparemment sain, vacciné ou non, doit présenter son animal à un vétérinaire qui le mettra sous surveillance pendant 15 jours :

  • Durant cette surveillance, le vétérinaire contrôle l'état de santé de l'animal mordeur lorsqu'il lui est présenté au maximum 24 heures après la morsure, ensuite le 7ème jour après la morsure et enfin le 15ème jour après la morsure.
  • À la fin de cette surveillance, le vétérinaire établit un certificat attestant de l'absence de symptômes de rage en cinq exemplaires et remet une copie au propriétaire, une copie pour la victime, une copie pour les services de police, et une copie pour la DDCSPP (Direction départementale de la cohésion sociale et de la protection des populations, ancienne Direction départementale des services vétérinaires).

Vaccination rabique du chat en France

La France est officiellement indemne de rage depuis 2001 (un pays est considéré comme indemne de rage lorsque le dernier cas de rage autochtone recensé remonte à plus de deux ans).

La vaccination n'est donc plus obligatoire sauf pour l'introduction de chats ou le retour de chats ayant voyagé à l'étranger, hors du territoire français, hormis la Guyane :

  • Les propriétaires de chats qui voyagent avec eux doivent être munis d'un passeport européen où sont inscrits les vaccins. Tous chats ayant été vaccinés contre la rage, qu'ils voyagent ou non, doivent aussi avoir ce passeport.
  • Il existe différents types de vaccins qui diffèrent selon la façon dont ils ont été élaborés. En France, à l’heure actuelle, les vaccins utilisés chez les animaux domestiques sont à base de virus rabique produit en culture cellulaire, puis inactivé, et adjuvé ou non.

À noter : la vaccination ne peut pas se faire avant l'âge de 3 mois.

La primo-vaccination se fait à l’aide d’une seule injection pour les vaccins adjuvés et à l’aide de deux injections (15 à 30 jours d’intervalle) pour les vaccins non adjuvés.

L’immunité est maximale 21 jours après la primo-vaccination ; elle s'amenuise ensuite progressivement mais reste satisfaisante pendant environ 2 à 3 ans pour le chat. L'immunité est plus solide après rappel.

Bon à savoir : l’obligation de réaliser le premier rappel de vaccination antirabique des animaux domestiques moins d'un an après la primo-vaccination a été supprimée par un arrêté du 19 juin 2018.

Voyage à l'étranger avec son chat

La rage sévit partout, sur tous les continents mais, la plupart des pays européens, le Canada et les États-Unis contrôlent et maîtrisent bien la diffusion de la rage car ils vaccinent les animaux sauvages, vecteurs de la rage, saisissent et détruisent les chiens et chats errants. Chez certains d'entre eux, la vaccination rabique des chiens est obligatoire.

La plupart des îles sont indemnes de rage : Australie, Royaume Uni, Irlande, Nouvelle-Zélande, Japon, Antarctique, Scandinavie, Hawaï ne connaissent pas la rage, raison pour laquelle ces pays ont adopté soit l'interdiction d'entrée de chats sur le territoire, soit un système de quarantaine à l'importation d'animaux, soit un système de détection de la rage, voire une combinaison des deux.

Exemple : pour émigrer en Australie avec votre chat, vous devrez au préalable faire la demande pour obtenir un permis d'importation qui vous sera délivré ou pas après examen du dossier : le chat doit avoir reçu une vaccination rabique au minimum 12 mois avant l'entrée dans le territoire. Un titrage sérique des anticorps antirabiques doit être effectué par un vétérinaire 12 mois au plus et 60 jours au moins avant la date d'exportation. Le résultat du titrage devra être supérieur ou égal à 0,5 UI/ml. Si le dossier est accepté, le chat voyagera dans une cage qui sera scellée et devra être accompagné des certificats. Ensuite il sera accueilli dans un centre de quarantaine pour un délai de 30 jours minimum à 120 jours maximum. Cette procédure d'importation est très coûteuse, chaque étape étant payante.

Pour le Royaume-unis, le « Pet Travel Scheme » remplace la quarantaine qui a maintenant disparu :

  • Il prévoit l'identification par microship et la vaccination obligatoire pour les animaux provenant de pays listés comme indemnes de rage.
  • Un contrôle sérologique (titrage supérieur à 0,5 UI/ml obligatoire) réalisé 3 mois avant l'introduction de l'animal sur leur territoire est en plus demandé aux propriétaires ressortissants de pays non listés.

En France, le chat accompagnant un voyageur en provenance de pays où la rage est contrôlée, doit avoir plus de 3 mois, être identifié et avoir un certificat de vaccination rabique en cours de validité :

  • Le chat provenant de pays où la rage n'est pas maîtrisée doit en plus fournir un titre sérique en anticorps neutralisant le virus rabique > 0,5 U.I./mL > 30 jours après la vaccination.
  • Il faut un délai de 3 mois entre la prise de sang et l'entrée en France. Les règles concernant l'importation commerciale de chat sont plus strictes.

Pour connaître les procédures qui sont complexes, vous devez vous adresser à l'ambassade du pays concerné pour connaître les règles d'importation.

Il existe des compagnies de transport spécialisées dans l'importation et l'exportation des animaux de compagnie partout dans le monde qui prennent en charge les démarches et les documents à fournir, ainsi que les animaux. Ce sont de véritables professionnels à qui confier cette tâche.

Symptômes de la rage chez le chat

Chez le chat de compagnie, on observe ces symptômes dans le cas de « rage furieuse », classés par ordre chronologique d'apparition :

  • inquiétude : le chat est en alerte permanente, il ne dort plus profondément longtemps ;
  • agitation avec miaulements plaintifs ;
  • perte d'appétit, déglutition difficile ;
  • irritabilité : le chat mord en réponse aux caresses ;
  • fureur : le chat se jette sur tout ce qui est perçu comme menaçant et mord avec une violence extrême sans relâcher le membre ;
  • troubles de la locomotion : le chat titube ;
  • paralysie ;
  • bave abondante.

La mort survient trois à six jours après l'apparition des symptômes.

Bon à savoir : le chat sauvage ou le chat des rues atteint de la rage se cache dans un endroit obscur où il attend la mort. Il présente certains des symptômes décrits ci-dessus, mais qui ne s'expriment pas car il n'est pas dérangé.

La « rage mue ou muette », c'est-à-dire le rage paralytique que l'on observe chez les carnivores en phase ultime est rare chez le chat :

  • La paralysie touche dans un premier temps la mâchoire inférieure qui pend, la langue sort de la bouche, le chat bave énormément.
  • La préhension des aliments est impossible de même que la déglutition. La mort survient après 2 à 4 jours.

La confirmation du diagnostic de la rage se fait par la recherche d'antigènes viraux par immunofluorescence et par l’isolement du virus en culture cellulaire dans des laboratoires habilités.

Ces pros peuvent vous aider