Morsure de chat

Sommaire

Les chats sont de petits prédateurs aux griffes et aux dents acérées. Réputés moins mordeurs que les chiens, leurs morsures ont par contre un plus fort risque d'infection. Faisons le point sur les morsures de chat.

Morsure de chat : causes

De façon générale, les chats ont plus tendance à griffer qu'à mordre. Un chat peut mordre un humain pour diverses raisons :

  • lors d'une partie de jeu de avec son propriétaire, où le chat va au-delà des limites admises (les chats sevrés trop tôt ont régulièrement ce genre de comportement) ;
  • en cas de problème d’agressivité récurrent (on se retrouve encore ici face à un souci comportemental) ;
  • si le chat se sent acculé et qu'il attaque par peur ;
  • lorsque le chat est blessé, qu'il souffre et qu'on le manipule, il peut avoir un mouvement de défense ;
  • ou encore, si on cherche à séparer deux chats en train de se battre, il peut être surpris de notre intervention et mordre.

À noter : Les causes de morsure les plus courantes sont donc liées à la peur, la douleur, des problèmes comportementaux ou encore en cas de gros stress soudain.

Consulter la fiche pratique

Conséquences d'une morsure de chat

On considère que le risque d'infection causé par une morsure de chat est deux fois plus élevé qu'une autre morsure (de chien par exemple).

  • Comme les dents de chat sont très pointues, elles entrent facilement et profondément dans les chairs ;
  • La salive de chat contient des germes, des bactéries qui seront inoculées au moment de la morsure et qui pourront se développer à loisir ;
  • La bactérie la plus souvent mise en cause est Pasteurella multocida.

Les endroits les plus souvent touchés lors d'une morsure de chat sont les mains, les poignets et les avant-bras.

  • La personne mordue peut avoir des lésions au niveau de la peau, des muscles, des tendons et parfois même au niveau osseux ;
  • On peut observer un saignement, un gonflement, une douleur plus ou moins forte ;
  • En cas d'infection, la propagation se fait par le biais des vaisseaux lymphatiques, entraînant une inflammation, des ganglions ;
  • Les complications infectieuses peuvent se révéler par du pus, de la fièvre, des douleurs aux articulations ou aux muscles, une fatigue générale.

Bon à savoir : Lorsqu'une infection se généralise à l'organisme dans son ensemble, on parle de septicémie.

Traitement et prévention de la morsure de chat

Si vous vous faites mordre par un chat, que ce soit le vôtre ou un chat inconnu, vous devez immédiatement, même en cas de petite blessure :

  • nettoyer soigneusement à l'eau et au savon, rincer et désinfecter ;
  • noter la date de morsure, l'heure ainsi que le lieu et les circonstances ;
  • prendre en photo votre blessure, et si possible le chat mordeur ;
  • vérifier si vous êtes à jour au niveau de la vaccination anti tétanos ;
  • prendre rendez-vous avec votre médecin traitant.

Traitement d'une morsure de chat

Le médecin peut vous faire un rappel du vaccin contre le tétanos et procéder à un nouveau nettoyage de la plaie. Il va poser de nombreuses questions pour connaître au mieux les circonstances de la morsure et sa gravité, le cas échéant.

Un traitement à base d'antibiotiques peut être mis en place, et de toute façon une surveillance sur plusieurs semaines sera demandée. Le traitement et le suivi sera adapté à chaque cas, une hospitalisation peut même être effectuée si besoin.

Bon à savoir : Même si la rage n'est plus présente sur notre territoire, le protocole lié aux animaux mordeurs est mis en place presque systématiquement.

Règles de prévention quant aux morsures de chat

Les règles de prévention sont simples :

  • ne jamais forcer le contact avec un animal, quel qu'il soit (connu ou non) ;
  • apprendre à observer les signes avant-coureurs et les postures corporelles d'inquiétude, de stress, d'agressivité ;
  • éviter de jouer à la « bagarre » avec un chat, d'autant plus s'il a été séparé trop tôt de sa mère ;
  • ne pas s'interposer physiquement entre deux chats qui se battent.

Bon à savoir : Il est donc important, voire indispensable d'éduquer les enfants au respect envers les animaux dès leur plus jeune âge, et d'appliquer soi-même ces règles.

Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider