Épilepsie chez le chat

Sommaire

Les chats peuvent être atteints par des pathologies aux symptômes impressionnants. Issues d'atteintes neurologiques, de problèmes physiologiques ou même d'origine inconnue, faisons le point sur les crises convulsives félines : l'épilepsie chez le chat !

Épilepsie chez le chat : causes

L'épilepsie, prise au sens large du terme, correspond à la répétition de crises convulsives.

L'épilepsie chez le chat ne correspond pas exactement à l'épilepsie qui touche les humains, mais elle se caractérise aussi par des crises de convulsion très impressionnantes.

Chez le chat, les crises de convulsions peuvent avoir des causes variées :

  • Épilepsie primaire : appelée aussi épilepsie idiopathique, correspond à une épilepsie aux origines non connues, il n'y a pas de problème particulier détecté, pas de lésion d'un organe et les crises surviennent sans raison apparente.
  • Épilepsie secondaire : là, le cerveau du chat est atteint, il est lésé à cause d'un vaisseau sanguin bouché ou au contraire à cause d'une hémorragie cérébrale. Le chat peut aussi être atteint d'encéphalite (on parle d’encéphalite structurale lorsqu'il y a un problème physique au cerveau).
  • Épilepsie réactionnelle : dans ce cas, le problème se situe au niveau du métabolisme du chat, un organe important dysfonctionne (le foie par exemple), le chat peut avoir un problème sanguin ou encore s'être intoxiqué, ce qui entraîne les crises.

Symptômes de l'épilepsie féline

On peut remarquer trois phases lors d'une crise convulsive :

  • L'aura épileptique : le chat fait des choses bizarres et soudaines, a un « coup de folie », semble perdu, crie ;
  • La décharge électrique : c'est elle qui provoque la crise en elle-même, le chat tombe en convulsion, son corps se raidit et il perd connaissance momentanément. Il bave énormément, urine sans le vouloir et a des mouvements totalement incontrôlés. Ces crises sont très impressionnantes ;
  • La phase de récupération : le chat reprend connaissance mais il est encore sous le choc, désorienté, il peut être prostré, mais va retrouver ses sens petit à petit, le calme revient.

Attention, il ne faut jamais manipuler un chat en pleine crise de convulsion ! Vous devez juste éviter qu'il se fasse mal, donc prenez soin d'écarter de lui tout objet sur lequel il pourrait se cogner, vous pouvez disposer des coussins autour de lui, mais c'est tout, n'en faites pas plus.

Il ne risque pas d'avaler sa langue, par contre si vous vous aventurez à mettre un doigt dans sa gueule, vous vous ferez mordre extrêmement fort.

Diagnostic de l'épilepsie chez le chat

Le vétérinaire procédera à un examen le plus complet possible, il vous posera beaucoup de questions sur votre chat pour connaître le nombre de crises par an/mois/semaine, il fera des analyses pour établir un bilan sanguin, urinaire, rénal, hépatique (il contrôle ainsi l'état de fonctionnement des organes vitaux et de l'organisme du chat).

Bon à savoir : le vétérinaire peut aussi faire une ponction, un scanner et/ou un IRM. Grâce à tous ces examens, il va définir si la cause des crises de convulsion de votre chat est physiologique ou idiopathique.

Épilepsie chez le chat : traitement

De façon générale, le vétérinaire prescrit un traitement anti-convulsivant, qui peut être donné à vie dans le cas des épilepsies idiopathiques (sans cause précise connue).

Par contre, si la cause est connue ou décelée lors de l'examen, le traitement donné sera précisément adapté au problème (lésion au cerveau, au foie, dysfonctionnement de l'organisme du chat).

Ces pros peuvent vous aider