Vision du chat

Sommaire

Les chats ont la réputation de voir la nuit et ce n'est pas une réputation erronée ! Effectivement, leur rétine a besoin de 6 fois moins de lumière que la nôtre pour pouvoir distinguer un objet. Ils voient donc bien mieux que nous la nuit. Mais, ce n'est pas la seule particularité de la vision du chat. Découvrons ensemble ce qui caractérise la vision du chat par rapport à celle de l'être humain.

Caractéristiques de la vision du chat

La vue est un sens majeur chez le chat. Elle lui permet de se repérer dans l'espace, de se déplacer, de chasser ou encore d'interagir avec ses congénères. Voir nécessite en réalité plusieurs facteurs concomitants :

  • La détection de la lumière grâce à la structure de leur rétine, les chats détectent mieux la lumière que nous.
  • La détection des mouvements, les chats sont très sensibles au mouvement des objets, ils s'intéressent peu à un jouet immobile sous leur nez, par contre, ils se concentrent dès que cet objet est en mouvement.
  • L'acuité visuelle : à ce jeu là, nous sommes plus performants puisque nous percevons mieux les détails des objets et que nous voyons plus loin que les chats.
  • Le champ de vision du chat est plus large que le nôtre, 260° pour le chat contre 220° pour nous.
  • La perception des couleurs, le chat perçoit moins bien les couleurs, il distingue le jaune et le bleu, mais ne serait pas très performant pour voir le vert. Il est donc daltonien.

Anatomie des yeux des chats

Le chat a les 2 yeux placés sur le devant de la face. Cela lui permet d'avoir une vision binoculaire. Les champs visuels des 2 yeux se superposent et le chat peut donc voir en relief. Cela fait de lui un prédateur vif qui appréhende particulièrement bien les distances entre lui et sa proie. C'est également un avantage lorsqu'il saute avec précision et se réceptionne sur des surfaces étroites. Quant à l'anatomie du globe oculaire, on peut retenir plusieurs choses :

  • Sa pupille est capable de se rétracter et de devenir très fine en pleine lumière, mais aussi de se dilater dans la pénombre. Il s'agit d'une adaptation à la vision nocturne, la pupille laisse passer plus ou moins de lumière vers la rétine. Ainsi, le chat n'est pas ébloui en plein soleil.
  • La surface du globe oculaire exposée à l'air est plus large que chez nous, cela le rend plus sensible aux chocs ou aux corps étrangers végétaux. Le chat peut souffrir d'ulcère de la cornée, c'est-à-dire de petites égratignures à la surface de son œil. 
  • Sa rétine est tapissée de structures appelées bâtonnets. On en compte plus de 200 millions chez le chat, contre 120 millions chez l'être humain. Ce sont ces bâtonnets qui expliquent son exceptionnelle vision nocturne.

Bon à savoir : si votre chat a l'œil qui pleure ou garde son œil fermé, il est nécessaire de l'emmener rapidement chez votre vétérinaire.

Lire l'article

Vision diurne et vision nocturne 

Vous avez déjà forcément croisé un chat la nuit et remarqué ses yeux qui brillent dans les phares des voitures. Cela est possible grâce au tapétum lucidum ou tapis choroïdien, situé derrière sa rétine. Son rôle est de réfléchir les rayons lumineux (comme un miroir) sur les photorécepteurs qui sont ainsi stimulés deux fois. Le chat possède donc trois adaptations à la vision nocturne :

  • un grand nombre de bâtonnets sur la rétine ;
  • le tapis choroïdien qui réfléchit la lumière sur la rétine ;
  • une pupille capable de se dilater pour laisser entrer le plus de rayons lumineux possible

Comment savoir si mon chat a des problèmes de vue ?

Il n'est pas si simple de diagnostiquer un problème de vision chez le chat. Les propriétaires peuvent constater un changement de comportement comme des réticences à sauter, peur de déplacer dans un lieu inconnu, chat qui se cogne sur des objets... Mais bien souvent, lorsque la vision se dégrade progressivement, le chat s'adapte à la baisse de son acuité visuelle et le problème passe inaperçu. Dans certains cas, on observe des changements dans l'œil :

  • cornée opaque ;
  • œil trouble ;
  • pupille qui reste dilatée en permanence. On dit que le chat fait «les gros yeux» ;
  • changement de couleur, l'œil qui apparaît rouge

À noter : si en prenant une photo avec le flash de votre animal, vous constatez que les deux yeux ne réfléchissent pas la lumière de la même façon, cela peut indiquer une atteinte de la rétine, comme une hémorragie rétinienne.

Au moindre doute, consultez votre vétérinaire qui pourra tester la vue de votre chat grâce à des tests simples comme :

  • le clignement à la menace, on approche la main de l'œil du chat et on observe s'il ferme l'œil ou non. S'il ne ferme pas les paupières, c'est qu'il ne voit pas la main.
  • le réflexe photomoteur, on éclaire la pupille et on voit si elle se rétracte à l'approche des rayons lumineux.
  • l'observation de l'œil avec l'ophtalmoscope et le fond d'œil

Votre vétérinaire traitant pourra vous indiquer un vétérinaire ophtalmologiste s'il estime que le problème est sérieux ou que d'autres examens sont nécessaires. 

Ces pros peuvent vous aider