Maladie des griffes du chat (MGC)

Sommaire

Généralement sans gravité mais qui peut parfois présenter des complications, la maladie des griffes du chat est une zoonose, c'est-à-dire d'une maladie transmise de l'animal à l'homme. Faisons tout de suite le point sur cette pathologie !

Maladie des griffes du chat (MGC) : causes et symptômes

Les causes de la maladie des griffes du chat

La maladie des griffes du chat (MGC), appelée aussi lymphoréticulose bénigne d'inoculation ou bartonellose, est une maladie causée par une bactérie (Bartonella henselae) :

  • Elle est transmise à l'homme lorsque le germe est inoculé sous la peau, en général lors d'une griffure, mais également par morsure ;
  • Ce sont les puces qui sont porteuses et vectrices de la bactérie entre les chats ;
  • Les chats atteints n'ont pas de symptômes de maladie, on dit alors que ce sont des réservoirs d'infection ou qu'ils sont porteurs sains.

Bon à savoir : il existe une autre maladie similaire qui s'appelle la pasteurellose. Dans ce cas la bactérie responsable de l'infection est Pasteurella multocida.

Les symptômes de la maladie des griffes du chat

Lorsqu'on se fait griffer (ou mordre) par un chat porteur de la bactérie, le germe se retrouve au niveau de la plaie, l'infection peut débuter.

  • Dans la plupart des cas, la maladie passe inaperçue et on en guérit spontanément ;
  • En revanche, les personnes ayant un déficit d'immunité risquent plus d'être malades (ce sont souvent les jeunes et les personnes dont le système immunitaire est déjà affaibli à cause d'une pathologie) ;
  • Les symptômes n'apparaissent que plusieurs semaines après griffure ;
  • L'endroit de la plaie présente un gonflement et une rougeur ;
  • On peut constater l'apparition de ganglions non loin de la zone de griffure (par exemple si on se fait griffer au poignet gauche, on aura des ganglions le long du bras gauche) ;
  • La personne infectée aura moins d'appétit, sera fatiguée de façon anormale ;
  • Elle peut avoir des douleurs à la tête, aux muscles, aux articulations ;
  • Elle peut aussi avoir de la fièvre ;
  • Les complications provoquent une infection des yeux (conjonctivite) et une atteinte au niveau des organes vitaux (cœur, poumons, foie ou système neurologique).

Bon à savoir : Concernant la pasteurellose, les symptômes apparaissent plus rapidement, on retrouve un gonflement au niveau de la plaie, une rougeur, mais aussi parfois des abcès et des suintements, accompagnés de fièvre. Les complications touchent aussi les organes vitaux.

Consulter la fiche pratique

Traitement de la maladie des griffes du chat

Le diagnostic se fait grâce à un examen clinique et par prise de sang. Le médecin peut aussi pratiquer une biopsie et une mise en culture des prélèvements pour confirmer la présence de la bactérie responsable de l'infection.

Le traitement sera couramment effectué par antibiotiques. S'il y a des complications, le médecin ajustera les soins au cas par cas. Il faut savoir qu'une fois la maladie contractée une fois, on acquiert une immunité à vie.

Les moyens de prévention sont simples à mettre en place :

  • apprendre à manipuler les chats sans risque (contention correcte) et à se laver les mains après chaque contact ;
  • appliquer des traitements anti-puces réguliers et maintenir une bonne hygiène du domicile ;
  • en cas de griffure ou de morsure, laver immédiatement la plaie, savonner, rincer, puis désinfecter soigneusement ;
  • surveiller l'évolution de la blessure et en cas de doute, consulter son médecin traitant.

Bon à savoir : on peut apprendre dès le plus jeune âge à respecter les animaux et à ne pas chercher le contact à tout prix, au risque de les stresser et d'entraîner une réaction de défense. Il faut également garder à l'esprit que la maladie des griffes du chat est généralement bénigne, et qu'elle se soigne facilement si besoin.

Ces pros peuvent vous aider