Dépression chez le chat

Sommaire

Un changement de comportement, qui n'est pas attribuable à une maladie organique quelconque, apparaît chez votre chat ? Il est peut-être victime de dépression. Avec beaucoup d'amour et des soins adaptés, il devrait retrouver sa quiétude rapidement.

Toutes les infos dans notre astuce.

Dépression chez le chat : définition

Symptômes de la dépression chez le chat

La dépression chez le chat s'accompagne de différents symptômes, qui ne sont pas toujours faciles à interpréter, car ils peuvent également être associés à d'autres maladies.

Ils peuvent se présenter sous la forme :

  • d'un faible niveau d'activité ;
  • d'une perte d'appétit ;
  • d'une durée de sommeil écourtée ;
  • de léchages et grattages excessifs, qui entraînent des pertes de poils sur des régions du corps ou d'un manque d'hygiène : l'animal ne se toilette plus, fait ses besoins à côté de la litière ;
  • de comportements de marquage avec des jets d'urine...

Il est utile de consulter le vétérinaire lorsque plusieurs de ces signaux apparaissent soudainement. Après avoir éliminé une cause organique, le diagnostic de dépression pourra être posé.

Différents types de dépression

La dépression peut survenir chez des animaux d'âge variable, elle concerne aussi bien de jeunes chats que de plus vieux. Elle peut être aiguë, ou se prolonger dans le temps et devenir chronique.

Les jeunes chats peuvent être victimes de deux types particuliers de dépression :

  • le premier est lié à une séparation précoce avec la mère ;
  • le second, rare, est associé à un manque de stimulations sensorielles dans l'environnement dans lequel il a commencé son développement : il s'agit de la dépression de privation.

À noter : chez le chat vieillissant, âgé de plus de 10 ans, une dépression d'involution peut se manifester. Elle se traduit notamment par des miaulements nocturnes, le chat erre dans la maison et semble confus.

Guérison de la dépression chez le chat

Déterminer les causes

Pour permettre au chat de sortir de son état dépressif, une première étape est de chercher à déterminer les raisons qui l'ont engendré. Elles peuvent être multiples :

  • un changement de territoire lié à un déménagement ;
  • un événement traumatique (attaque d'un chien, accident...) ;
  • l'arrivée d'un nouvel animal ou, au contraire, une séparation ;
  • une absence prolongée de son maître, etc.

Thérapie comportementale

En fonction de l'origine, il est possible d'agir pour permettre au chat de retrouver sa sérénité. Il est important de lui proposer des jeux pour l'aider à sortir de sa torpeur. Mais cela n'est pas toujours suffisant.

Un vétérinaire comportementaliste peut intervenir pour permettre au chat de réapprendre les comportements classiques adaptés.

Psychotropes pour félins

Le recours à des médicaments s'avère parfois indispensable, pour agir sur l'humeur et l'état de vigilance du chat, pour l’exacerber ou au contraire le diminuer. Il peut s'agir de neuroleptiques, d'anxiolytiques ou d'antidépresseurs.

Bon à savoir : la stérilisation de l'animal est une voie chirurgicale parfois utilisée pour mettre un terme à l'épisode dépressif.

Chouchoutez votre chat grâce à nos contenus !

Ces pros peuvent vous aider