Vomissement du chat

Sommaire

Les vomissements sont assez fréquents chez le chat. Ils peuvent avoir de nombreuses causes, du mécanisme réflexe aux problèmes plus graves au niveau digestif. Cela peut aussi être déclenché par une stimulation du système nerveux central, par exemple s'il est atteint du mal des transports.

Régurgitation et vomissement chez le chat

Régurgitation

La régurgitation est un acte volontaire : le chat se replie, tête baissée et dos arqué, il fait de gros efforts en contractant ses muscles comme s'il allait vomir une énorme quantité mais en général, il recrache seulement un peu de mousse blanche ou un liquide aqueux rosé inodore. Le chat se purge fréquemment quand il veut expulser quelque chose qui l'irrite.

Pourquoi les chats se purgent-ils en mangeant de l'herbe ?

Les chats ayant accès à un jardin mâchent des herbes pour traiter une indigestion.

Les chats étant des carnivores stricts, ils n'ont pas les enzymes nécessaires pour fracturer la cellulose qui compose le squelette du végétal. Les herbes irritent leur estomac, les font vomir et purger leur système digestif.

Si votre chat est un chat d'intérieur, il peut s'avérer utile de lui fournir de temps à autre de l'herbe à chat : il s'agit d'orge ou de blé germé, commercialisé en jardinerie.

Bon à savoir : Si la régurgitation est rosée, c'est probablement que le chat a mâchouillé des feuilles de bulbeux, corrosives pour l’œsophage. Si vous en avez dans votre jardin, coupez les pousses vertes qui apparaissent à la fin de la floraison.

Vomissement chez le chat

C’est le symptôme d'un dysfonctionnement. Il s'agit d'un acte réflexe.

Il est courant pour le chat de vomir des boules de poils formées pendant le toilettage ou des aliments non digérés (si le chat ingurgite une trop grande quantité de croquettes sans les mâcher). Ces vomissements sont anodins.

Quand consulter le vétérinaire ?

  • Les vomissements soudains, fréquents et aigus (plus de 4 par heure), accompagnés d'autres signes cliniques tel qu'une respiration rapide ou difficile, de la toux, des convulsions, une incoordination des mouvements, des douleurs, de la diarrhée, de la fièvre doivent faire l'objet d'une consultation immédiate.
  • Les vomissements fréquents sur une semaine avec mauvaise haleine, amaigrissement, signe de déshydratation doivent aussi vous amener à prendre rendez-vous rapidement chez le vétérinaire.
  • Les vomissements qui ont une couleur et une odeur bizarre sont aussi à signaler au vétérinaire.

Vous trouverez ci-dessous des descriptions qui peuvent vous mettre sur la piste de problèmes plus ou moins sérieux.

Aspects des vomissements chez le chat

L'observation du contenu rejeté permet d'orienter le diagnostic du vétérinaire. Si la couleur du vomi est :

  • jaune : cela peut indiquer la présence de suc biliaire. Si l'odeur vous rappelle celle des excréments, cela peut signaler une occlusion ;
  • rosée : cela indique qu'elle est teintée de sang frais et peut-être causée par un agent corrosif comme le suc gastrique qui provoque un petit saignement, par exemple en cas d'ingestion de plantes ;
  • rouge : cela indique la présence d’une hémorragie, par exemple liée à une perforation ;
  • marron : cela indique qu'elle est teintée de sang partiellement ou totalement digéré, lié en général à un empoisonnement ou à un problème gastro-intestinal ;
  • verdâtre : cela indique la présence de suc biliaire. Cela peut survenir lorsque l'estomac reste trop longtemps vide, comme par exemple chez un chat nourri seulement une fois par jour. Le chat vomit avant son repas ;
  • mousseux blanc : cela indique que l'estomac est vide et survient en dehors des repas. Une telle couleur n'est pas spécifique à une condition pathologique et peut être tout à fait anodine, si elle n'est pas associée à d'autres signes cliniques.
  • accompagnée d'aliments non digérés : cela signale un problème bucco-dentaire et digestif ou une boulimie.

Problèmes digestifs chez le chat

L'estomac du chat expulse son contenu en réponse à une stimulation de sa muqueuse ou à celle de ses intestins. Voici les causes possibles listées selon la gravité du symptôme pour la santé du chat :

  • Intolérance à un ingrédient de la diète alimentaire : intolérance au lactose, aux protéines de lait, aux céréales, à un type de produit carné.
  • Indigestion : les chats qui mangent trop, trop vite et sans mâcher, risquent de vomir leur bol alimentaire non digéré. Le vomi est alors inodore et les croquettes sont enrobées d'un mucus transparent. Les raisons de ce comportement alimentaire peuvent être la boulimie, des problèmes bucco-dentaires ou le stress lié à la présence d'un autre animal. Le problème est moins fréquent avec une alimentation humide qui passe plus en douceur et qui est fournie en sachet de petite contenance.
  • Occlusion intestinale : le chat manifeste des douleurs abdominales, éventuellement des gonflements, il est constipé ou souffre de diarrhées intermittentes, ses vomissements ont des relents de matières fécales. Il perd appétit et énergie. L'occlusion peut être causée par un corps étranger non comestible comme une ficelle ou un lien de sac poubelle. Il faut faire particulièrement attention avec les jeunes chats qui, en jouant, peuvent ingérer l'objet. Les boules de poils peuvent également causer des occlusions.
  • Intoxication alimentaire par bactéries : des aliments avariés par salmonelle, par l'Escherichia coli provoquent des vomissements fréquents et de grosses diarrhées, ainsi que de la fièvre.
  • Poisons : les anticoagulants (ingestion d'une souris empoisonnée à la mort aux rats), produits phytosanitaires, produits ménagers, antigel, perméthrine (lotion anti-puces), ingestion de plantes contenant des latex corrosifs déclenchent des vomissements violents présentant des traces sanguines. Il s'agit d'une urgence absolue.

La suspicion d'occlusion intestinale, d'intoxication alimentaire ou d'empoisonnement doivent vous amener à consulter immédiatement.

Maladies du chat

Le vomissement est un symptôme commun à de nombreuses pathologies. L'association de vomissements, fièvre et diarrhée est le signe d'un foyer infectieux. Celui-ci doit être traité rapidement sous peine d'entraîner une déshydratation qui peut être fatale.

Avant toute chose, il y a également quelques questions à vous poser pour savoir si votre chat est malade :

  • L'appétit du chat a-t-il changé ? Mange-t-il beaucoup plus ou beaucoup moins ?
  • Le chat boit-il plus fréquemment et en plus grande quantité ?
  • Le chat urine-t-il plus souvent ?
  • Le chat est-il moins actif ? Sort-il moins ? Dort-il plus ? Évite-t-il les contacts ?

Si la réponse est oui, il faut appeler votre vétérinaire au plus vite qui procédera à des analyses pour déterminer ce dont souffre votre animal de compagnie.

Affections fréquemment accompagnées de vomissements

  • maladie inflammatoire de l'intestin : vomissement marron ou jaune avec odeurs fécales et diarrhées chroniques, anorexie, amaigrissement, léthargie, déshydratation ;
  • mégaoesophage : dilatation de l'oesophage avec perte de mobilité entraînant des régurgitations fréquentes, une toux et parfois une pneumonie (causée par des fausses routes), halitose ;
  • lipidose hépatique : fait suite à une privation de nourriture ou un mauvais fonctionnement du pancréas. En plus des vomissements, on peut voir un jaunissement des gencives et blanc de l'œil, une apathie, moins d’appétit, une prise de boisson plus importante ;
  • diabète : non identifié ou mal traité ou géré, il se complique parfois ; c'est la phase acétose qui déclenche les vomissements, souvent après un jeûne. Les signes cliniques sont l'haleine et les urines du chat qui sentent l’acétone, ainsi que l'anorexie.
  • insuffisance rénale : c'est la phase d'urémie qui déclenche les vomissements et les nausées. Autres signes concomitants : moins d'appétit, maigreur, léthargie, augmentation des urines, de la soif et déshydratation, haleine ammoniaquée ;
  • problème neurologique : c'est le dysfonctionnement de l'oreille interne et les nausées qui déclenchent les vomissements (méningite, encéphalite, tumeur cérébrale). Autres signes : présence de fièvre, problèmes locomoteurs, changements de comportement.

Autres cas

Chat accidenté

Un choc violent provoqué par un véhicule, une chute ou l'attaque d'un chien peuvent perforer un organe vital et déclencher des vomissements sanguins. C'est évidemment une urgence médicale.

Mal des transports

Causé par un dysfonctionnement de l'oreille interne, les mouvements provoquent nausées et vomissements. Si votre chat souffre du mal des transports :

  • évitez de voyager avec lui ;
  • mettez le chat à jeun 12 heures avant le voyage ;
  • ne conduisez pas brusquement, évitez de devoir freiner et ne prenez pas les virages rapidement ;
  • couvrez la cage de transport tout en maintenant une bonne aération ;
  • faites-vous prescrire par votre vétérinaire un anti-nauséeux ;

Bon à savoir : La diarrhée est, quant à elle, un signe de stress, non pas du mal des transports.

Traitement des vomissements du chat

Si les vomissements ont une cause extérieure, consultez votre vétérinaire pour connaître la meilleure manière de les traiter. En cas de vomissements réguliers, vous pouvez néanmoins appliquer les conseils suivants :

  • Réhydrater le chat.
  • Changer d'alimentation (sec, humide, ration ménagère, spécifique) ou du mode d'alimentation (fréquences, horaires, distribution, hygiène).

La prescription des anti-nauséeux et anti-vomitifs sert à enrayer l'acidité gastrique.

En conclusion

  • Le chat qui vomit est peut-être simplement en train de se purger. S’il vomit uniquement ponctuellement, il n’y a pas d’inquiétude à avoir.
  • Les chats qui vomissent à plusieurs reprises sur une courte période peuvent souffrir d’un problème de santé : il est alors nécessaire de consulter un vétérinaire.
  • Le vomissement peut être dû aux croquettes. S’il s’agit d’un problème de nourriture (si le chat présente une allergie par exemple) changer les croquettes sera la solution.

Ces pros peuvent vous aider