Fibrosarcome du chat

Sommaire

Appelé aussi complexe fibrosarcome félin, c'est le cancer de la peau qui est le plus souvent rencontré chez les chats. Gros plan sur le fibrosarcome du chat, une pathologie aux causes quelque peu controversées.

Fibrosarcome du chat : définition et symptômes

Le fibrosarcome du chat est une tumeur maligne sous-cutanée (qui se développe sous la peau). Cancer considéré comme agressif, il se développe de façon locale, le plus souvent entre les omoplates du chat, mais il peut aussi toucher le bas du dos, les flancs, le thorax ou les cuisses.

Lorsque la tumeur pousse, une grosseur se forme sous la peau du chat, qui peut être de différentes tailles. Si le chat n'est pas pris en charge, la tumeur peut encore grossir et s'ulcérer, la peau s'abîme et devient une plaie à vif. Malgré l'opération possible, il y a malheureusement un risque important de récidive (le cancer recommence au même endroit).

Bon à savoir : Le complexe fibrosarcome félin n'a pas trop tendance à se métastaser (se répandre dans l'organisme), mais cela peut quand même arriver, par exemple si la tumeur n'est pas opérée.

Les causes possibles du complexe fibrosarcome félin

Le fibrosarcome du chat se développe principalement à la suite d'un traumatisme à répétition. Il peut être le résultat de nombreuses morsures et bagarres de chats entre eux, mais la cause la plus probable est le traumatisme causé par l'injection de produits en sous-cutané.

Les chats vaccinés tous les ans, toujours au même endroit (en général entre les omoplates), ont plus de risque de déclarer un fibrosarcome. Tous les vaccins ne seraient pas mis en cause, mais plutôt les molécules utilisées dans la fabrication de certains vaccins, et plus particulièrement un adjuvant qui s'appelle l'alumine, présent dans le vaccin contre la leucose féline et dans le vaccin antirabique (contre la rage).

Pour la leucose et la rage, le vaccin peut être évité si le chat ne sort pas, et si le chat a accès à l'extérieur, il faut alors privilégier les vaccins sans alumine. Prenez conseil auprès de votre vétérinaire habituel !

Bon à savoir : Certaines études parlent aussi d'un facteur de risque génétique, qui renforcerait la réponse de l'organisme du chat prédisposé.

Traitement et prévention du fibrosarcome du chat

Le vétérinaire doit définir tout d'abord s'il s'agit bien d'un complexe fibrosarcome félin, il peut donc réaliser une petite ponction (non douloureuse) pour analyser les tissus atteints et peut aussi faire un scanner pour connaître l'étendue du cancer dans l'organisme du chat. S'il s'agit bien d'un fibrosarcome :

  • Il faut le retirer le plus rapidement possible pour ne pas qu'il évolue, grossisse et envahisse trop les muscles aux alentours ;
  • Le vétérinaire fait donc une chirurgie où il va enlever la tumeur, le plus largement possible et les tissus malades prélevés seront envoyés en analyse ;
  • Dans certains cas, comme ce cancer est connu pour ses récidives, le vétérinaire mettra en place pour quelques jours du fil d'iridium 192 à l'endroit de la chirurgie ;
  • La radioactivité de l'iridium doit aider les éventuelles cellules cancéreuses restantes à disparaître ;
  • Ce n'est pas un traitement très lourd pour le chat car il agit localement et ne se diffuse pas dans l'organisme tout entier, mais il est coûteux et encore peu réalisé.

Pour essayer de prévenir ce genre de cancer, un nouveau vaccin contre la leucose féline a été fabriqué, sans alumine cette fois-ci. Les vétérinaires préconisent aussi de changer régulièrement l'endroit où ils piquent pour ne pas traumatiser la peau au même point.

Il est conseillé de vacciner contre le coryza et le typhus, deux maladies très contagieuses, car même les chats d'appartement peuvent être atteints.

Ces pros peuvent vous aider