Oreilles chaudes chez le chat

Sommaire

Les oreilles du chat, organes sensoriels qui enregistrent les sons et vibrations, les déplacements d'air, participent aussi à la régulation de la température du chat. Elles sont sensibles aux conditions climatiques telles que la température, l'exposition au soleil ou au gel, et aux variations du flux sanguin.

Elles sont ouvertes sur le monde et peuvent être le réceptacle de corps qui affectent son équilibre. Que révèlent-elles sur la santé du chat ? Le point dans notre article.

Oreilles des chats : pour réguler la température

L'oreille du chat est composée de :

  • l'oreille externe dont nous voyons le pavillon et le conduit auditif ;
  • l'oreille moyenne siège du tympan, trompe auditive et osselets ;
  • de l'oreille interne qui intègre les organes auditifs et de l'équilibre.

Le pavillon mobile et dressé au dessus de la tête (sauf pour le scottish fold), est constitué de cartilage recouvert d'une fine peau :

  • L’épithélium du conduit auditif est le siège de nombreuses glandes séborrhées qui exsudent, entre autres, le cérumen, une substance grasse qui permet de protéger le conduit auditif externe, en limitant la progression de corps étrangers et par son action anti-bactérienne et antivirale.
  • Mais s'il est produit en excès l’épithélium en souffre, ce qui entraîne une inflammation de l'oreille externe.

La température du conduit auditif est comprise entre 38,2°C et 38,4°C, soit environ 0,6°C de moins que la température rectale. Elle est stable et indépendante du climat extérieur. Une augmentation de cette température (supérieur à 39°C) indique une infection de l'oreille.

La température corporelle du chat en bonne santé oscille entre 38 et 39°C :

  • Le pavillon de l'oreille externe est bien vascularisé chez le chat : lors d'un effort physique ou lorsque la température extérieure est élevée, la circulation augmente et les oreilles sont chaudes au toucher.
  • Les oreilles servent de régulateur thermique : l'humidité de l'oreille qui est de plus de 80 % permet une évacuation d'eau qui refroidit l'animal.

Si l'examen du pavillon de l'oreille révèle des rougeurs, des gonflements, des sécrétions noires ou vertes sur la face concave et/ou croûtes sur la face externe, si le chat se gratte, se secoue la tête, ne se laisse plus caresser et souffre, il faudra consulter un vétérinaire, qui cherchera la présence d'un corps étranger ou de parasites visibles dans le conduit auditif externe.

Il vérifiera le degré de l’inflammation, la nature des sécrétions et l’intégrité de la membrane tympanique.

Oreilles chaudes chat : causes d'inflammations

Lorsque les oreilles du chat sont chaudes à cause d'une inflammation aiguë ou chronique de l’épithélium du conduit auditif externe, le vétérinaire recherchera :

  • une otite ;
  • une infection parasitaire telle que la gale des oreilles ;
  • une dermatite allergique alimentaire telle que l'intolérance aux protéines de lait ;
  • un abcès provoqué par une morsure d'un congénère ;
  • la présence d'un corps étranger comme les épillets de graminées ;
  • un carcinome du pavillon.

À noter : les chats blancs sont plus susceptibles de prendre des coups de soleil, ils sont très sensibles aux UV qui sont responsables de tumeurs cancéreuses. L'éviction solaire, notamment en été est nécessaire, de même que l'utilisation de crème écran totale.

Otite et oreilles chaudes

Lors d’otite externe, la température et l’humidité du conduit auditif augmentent, son pH devient basique, l’activité des glandes cérumineuses et sébacées augmente, le cérumen en excès s'accumule dans le conduit auditif qui est coudé chez le chat, ce qui rend son évacuation plus difficile.

Si l’otite n’est pas traitée, l’inflammation crée un épaississement progressif de la paroi, avec la formation de kystes qui obstruent le conduit qui se rétrécit. Une otite non soignée peut affecter la structure de l'oreille.

Il y a deux types d'otites :

  • L'otite érythémato-cérumineuse est caractérisée par un important prurit, des sécrétions de couleur brun noirâtre/ marron, d'une texture sèche à crémeuse à l’odeur de beurre rance. L’atteinte est généralement bilatérale. Ce type d'otite est fréquemment causée par la présence d'acariens (Otodectes cynotis) dans l'oreille ou une dermatite par allergie aux piqûres de puces.
  • L'otite suppurée est caractérisée par la présence d’un pus abondant, de couleur jaunâtre ou verdâtre (suivant le germe en cause), associé à une odeur nauséabonde. Ces otites sont généralement très douloureuses et donc souvent à l’origine de mouvements de tête anormaux. L’atteinte est unilatérale.

Traitement de l'otite chez le chat

Un traitement à base de corticoïdes pendant deux à trois semaines est parfois nécessaire pour réduire l’inflammation et la douleur. Le vétérinaire procédera au lavage des oreilles, tâche réservée à ses soins.

Il faut ensuite traiter les causes de l'otite avec des antiparasitaires, des antibiotiques, de la chirurgie, des radiations.

Préventions des problèmes d'oreille chez le chat

Pour la santé de votre chat, quelques gestes sont indispensables :

  • Vérifier l'état sanitaire du pavillon et du conduit régulièrement.
  • Prendre rendez-vous chez le vétérinaire si le chat se gratte continuellement l'oreille, secoue la tête fréquemment ou perd l'équilibre. Sans otoscope, impossible de savoir ce qu'il y a dans la partie profonde du conduit auditif.
  • Ne pas laver les oreilles des chats et ne pas utiliser de coton-tige. S'il y a beaucoup de sébum, prendre rendez-vous avec le vétérinaire qui recherchera la cause.
  • Choisir des pipettes antiparasitaires qui offrent une protection conjointe contre les puces et la galle des oreilles, surtout s'il y a des chats errants ou malades dans votre quartier.
  • Traiter les coussins avec des produits anti-acariens.
  • Désinfecter les morsures et être attentif à l'apparition d'abcès.
  • Si le chat souffre d'allergies, vérifier régulièrement ses oreilles.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider