Dipylidium du chat

Sommaire

Le ver dipylidium est un parasite très fréquent de l'intestin du chat. Même si sa présence est désagréable pour l'animal et qu'il est potentiellement transmissible à l'homme, il n'est que peu dangereux pour le chat et son propriétaire.

Qu'est-ce que le parasite dipylidium caninum ?

Le parasite dipylidium caninum est un ver aplati (taenia) mesurant entre 15 et 70 cm de long, pour 2 à 3 mm de large. Il vit dans l'intestin grêle des chiens et des chats. Son corps est composé de plusieurs centaines d'anneaux ; ceux situés dans la partie la plus postérieure du parasite contiennent des œufs : on parle de segments ovigères. Ces segments ovigères se détachent au fur et à mesure de la croissance du parasite. Ils sont capables de se déplacer en rampant et de sortir de l'anus du chat pour aller se cacher dans les recoins de l'environnement. Au bout de quelques heures, ils se déshydratent et ressemblent alors à de petits grains de riz.

Cycle de vie du dipylidium du chat      

Ces segments ovigères ne sont pas directement infestants. Ils doivent d'abord être avalés par les larves de puces qui vivent dans l'environnement. Une fois au stade adulte, les puces sont toujours infestées par le dipylidium lorsqu'elles gagnent la fourrure du chat. L'animal se contamine, en avalant la puce adulte lorsqu'il fait sa toilette.

Bon à savoir : comme le chat, l'être humain se contamine par le dipylidium, en ingérant une puce adulte. C'est possible avec les jeunes enfants, mais cela reste exceptionnel puisqu'on recense seulement une dizaine de cas par an en France.

Symptômes de l'infestation du dipylidium du chat

Chez le chat

Le dipylidium du chat peut être responsable de démangeaisons de l'anus. Le chat va alors se frotter l'anus sur le sol (signe du traîneau), ou se lèche l'anus de façon excessive. Mais ce symptôme est aussi présent lorsque les glandes anales sont engorgées, voire lors de constipation.

Bon à savoir : les jeunes chatons très parasités peuvent présenter un amaigrissement, un appétit capricieux et un poil terne.

Chez l'humain

Chez l'être humain, la présence du parasite adulte ne provoque pas de symptômes graves. La manifestation clinique la plus caractéristique est le prurit anal, comme chez le chat. 

Dipylidium du chat : traitement et prévention

Il est recommandé de vermifuger son chat tous les trois mois s'il va l'extérieur et au moins une fois par mois s'il ne sort pas. Le traitement permet de soulager le chat s'il présente des symptômes mais aussi d'éviter la dissémination du parasite dans l'environnement et l'infestation possible les enfants. Le vermifuge doit être efficace contre les vers plats, votre vétérinaire saura vous conseiller le produit adapté à votre animal.

Bon à savoir : comme ce sont les puces qui transmettent le dipylidium du chat, il est essentiel de traiter le chat contre les puces avant de le vermifuger (attendre 48 heures entre l'administration des deux traitements). 

Ces pros peuvent vous aider