Pattes de chat

Sommaire

Tout en rondeur, moelleuses, douces et délicates, les pattes du chat savent se muer en de redoutables petites armes si besoin… Nous vous disons tout de cette partie de l'anatomie de nos chers petits félins !

Pattes du chat : ses propriétés

Les pattes du chat sont parfaitement adaptées à sa fonction de petit prédateur discret et agile.

Le chat est digitigrade

Le chat marche sur quatre pattes, et plus précisément sur le bout des doigts, on dit qu'il est digitigrade : à la différence de l'homme, par exemple, qui est plantigrade car il marche sur la plante des pieds.

Les pattes avant du chat (les antérieures) comportent cinq doigts, mais il ne marche que sur quatre de ces cinq doigts, le pouce étant placé un peu plus haut. Les pattes arrière (les postérieures) ont quatre doigts.

Chaque doigt du chat possède à son extrémité une griffe rétractile, c'est-à-dire qu'elle peut être rentrée ou sortie (à l'inverse des chiens, par exemple, qui n'ont pas la capacité de rentrer leurs griffes). Les griffes du chat sont particulièrement acérées et utiles pour chasser et grimper avec agilité.

Les coussinets du chat

Sous ses pattes, le chat a un gros coussinet central, plus un petit coussinet par doigt. Les coussinets sont épais, élastiques et très bien irrigués.

Ce sont des organes à la sensibilité tactile très développée, ils sont capables de ressentir des vibrations minimes, de tester la qualité du terrain ou encore de renseigner le chat sur la température de la surface sur laquelle il marche. Les coussinets lui assurent aussi une démarche silencieuse.

Chaque coussinet (ou pelote) porte un nom : ceux des doigts sont les coussinets digitaux, le coussinet central des pattes avant s'appelle le métacarpien, celui des pattes arrières est le métatarsien. Il y a enfin un dernier petit coussinet, plus haut placé sur les pattes avant, qui se nomme le carpien.

Réflexes liés à la sudation

Entre les coussinets, dans les espaces interdigitaux (entre les doigts), le chat possède des glandes qui lui permettent de transpirer, mais aussi de délivrer des messages à ses congénères.

Ces glandes sudoripares secrètent des phéromones, que le chat dépose en marchant, tout simplement, ou en marquant son territoire par des griffades.

Habilité et mobilité

Enfin, les pattes du chat sont habiles et mobiles, elles peuvent lui servir tout autant à attraper vivement un jouet qu'à pétrir soigneusement le ventre de mère chatte pendant la tétée.

Les soins à apporter aux pattes de nos chats

Les pattes du chat, et plus particulièrement le dessous de leurs pattes, peut parfois avoir besoin de soins. Le chat peut se couper, de blesser, ou même se brûler au niveau des coussinets (attention aux plaques chauffantes ou aux dessus de poêle !). Ceux-ci saignent abondamment en cas de coupure car ils sont bien vascularisés.

Le chat peut aussi se coincer une épine sous la patte, se casser une griffe ou avoir un abcès après s'être fait mordre lors d'une bagarre. Plus rare, le chat peut contracter une infection au niveau des doigts ou entre les doigts.

Consulter la fiche pratique

Vous pouvez prendre l’habitude de vérifier régulièrement les pattes de votre chat (dessus, dessous et entre les doigts) pour voir si tout va bien.

En cas de doute ou de blessure avérée, nettoyez, désinfectez et séchez la patte, mais n'hésitez pas à prendre rendez-vous avec votre vétérinaire qui saura apporter le traitement nécessaire à chaque cas précis.

Bon à savoir : Il arrive parfois que des chats aient des doigts en plus, on dit qu'ils sont polydactyles. Cette particularité ne nécessite à priori pas de soins particuliers et ne gêne généralement pas le chat dans sa vie de tous les jours.

Ces pros peuvent vous aider