Castration du chat

Sommaire

La castration du chat a pour avantage la diminution, voire la suppression, de certains des comportements gênants chez le matou (marquage, fugue et bagarre). Opération couramment réalisée par les vétérinaires, elle se révèle très rapide à exécuter et ne nécessite aucun soin post-opératoire particulier.

Lire l'article

Castration du chat : principe et conditions

La castration est une méthode chirurgicale qui consiste à enlever les testicules chez le mâle. Ces glandes génitales produisent chez lui des substances, appelées hormones, responsables entre autres de comportements caractéristiques et embarrassants. Le fait de les retirer permet donc de diminuer, voire de faire complètement disparaître, l'expression de ce type d'agissements.

À noter : en France, les chats mâles sont généralement castrés dès l'âge de 5 mois. Choisir de castrer son animal à un âge plus avancé ne compromet toutefois pas les chances de faire disparaître les comportements gênants décrits plus haut.

Quels comportements la castration du chat permet-elle de supprimer ?

Les chats mâles présentent des comportements et attitudes caractéristiques liés à la délimitation de leur territoire ainsi qu'à leur désir reproducteur.

Il est ainsi très fréquent pour les matous d'uriner en de nombreux endroits de leur foyer, et bien souvent en dehors de leur litière au grand désespoir des propriétaires des lieux ! C'est pourtant un comportement naturel du chat mâle marquant ainsi les limites de son territoire, comme il le fait d'ailleurs au moyen de ses griffes.

Les chats mâles à l'instinct reproducteur prononcé sont également continuellement motivés par le désir de trouver une ou plusieurs femelles avec qui s'accoupler. Les fugues sont alors fréquentes et se soldent parfois par des rencontres peu courtoises entre félins ; les mâles sont en effet connus pour être de farouches bagarreurs.

En bref : la castration a donc ainsi pour objectif de réduire, voire de faire disparaître, ces comportements gênants que sont le marquage urinaire, les fugues et les agressions.

Consulter la fiche pratique

Avantages et inconvénients essentiels de la castration du chat

La castration présente l'avantage incontestable de diminuer ou de supprimer des comportements certes naturels chez le chat mâle mais qui se révèlent gênants pour ses propriétaires et l'entourage. Il est important de préciser que la fugue et les bagarres sont aussi propices à la transmission de maladies, dont certaines peuvent être mortelles pour l'animal.

Au rang des inconvénients, l'irréversibilité de la méthode prédomine. Il est en effet impossible de faire marche arrière : une fois l'opération réalisée, l'animal ne sera plus jamais capable de se reproduire.

Lire l'article

Castration du chat : détails de l'opération et tarif

Déroulement de l'opération de castration du chat

Le chat doit être présenté le jour de l'intervention au cabinet ou à la clinique vétérinaire à jeun, c'est-à-dire qu'il ne doit plus avoir mangé depuis la veille au soir. L'accès à sa gamelle d'eau est en revanche tout à fait permis.

Le jour de l'opération, le chat est examiné par le vétérinaire avant d'être anesthésié. Il est ensuite préparé pour la chirurgie (rasage et désinfection de la zone opérée). L'acte chirurgical est rapide et ne nécessite la pose d'aucune suture. Le chat est ensuite placé dans une cage d'hospitalisation pour lui permettre de se réveiller tranquillement.

Lire l'article

Opération castration du chat : retour à la maison

Le propriétaire est invité à récupérer son compagnon en fin de journée. Au retour à la maison, aucun soin post-opératoire ne doit être effectué et aucun fil ne doit être enlevé. Un repas léger est recommandé le soir du retour, même s'il y a de fortes chances que le chat refuse de le prendre, encore sous le coup de son opération. Durant les 4 jours qui suivent l'intervention, aucune sortie n'est permise et la litière est remplacée par du papier journal pour éviter que du gravier ne vienne se coller à la plaie.

Combien ça coûte ? Le prix de l'intervention n'est pas fixé par la loi. Le vétérinaire est donc libre d'appliquer ses propres tarifs. En moyenne, l'acte est facturé 60 €.

Castration du chat : précautions et risques liés à l'intervention

La castration reste une opération chirurgicale avec anesthésie. Elle comporte donc forcément un risque (allergie au produit anesthésiant, malformation cardiaque non détectée à l'examen...), mais dans le cas de la castration, les accidents sont extrêmement rarissimes.

Des habitudes doivent-elles êtres changées après l'opération ? Oui, les habitudes alimentaires sont à adapter. C'est un fait : les chats castrés ont tendance à prendre du poids. Plus casaniers, plus gourmands, la surcharge pondérale les guette. Il est donc essentiel de modifier l'alimentation de l'animal vers une formulation allégée. Votre vétérinaire saura vous conseiller.

Ces pros peuvent vous aider