Surdité du chat

Sommaire

La surdité est la perte partielle ou totale de la perception ou/et de la transmission des sons. Cette perte peut avoir une origine congénitale ou acquise pour le chat.

Quelles sont les causes et les conséquences de la surdité ? Comment un chat s'adapte-t-il à son handicap ? Les réponses dans la suite de notre article.

Chat sourd : quels signes doivent nous alerter ?

Différents troubles observables

Les troubles décrits ci-dessous peuvent apparaître isolément ou au contraire être concomitants. Ces signes cliniques doivent toujours vous amener à consulter un vétérinaire.

Identifier les troubles comportementaux :

  • Le propriétaire capte difficilement l'attention de son chat, notamment avec sa voix : le chat ne se retourne pas quand on l'appelle, lorsqu'on secoue un sachet de croquettes, lorsqu'il y a un bruit de jouet. Il ne réagit pas à ce qui se passe dans son dos.
  • Le chat sursaute et a souvent l'air surpris par tout événement se situant hors de son champs de vision, il éprouve des difficultés à localiser la source d'un stimulus sonore.
  • Il dort profondément et miaule intempestivement et sans à-propos. Le chat est bruyant dans ses occupations.
  • Le chat montre des signes d'hyperactivité : il se toilette de façon compulsive ou fait sans cesse le même trajet.
  • Il devient craintif ou/et agressif, il ne se laisse pas facilement approcher.

Identifier les troubles vestibulaires : il tient la tête penchée d’un côté, ses pupilles se déplacent de gauche à droite sans arrêt (nystagmus horizontal ou rotatoire), il présente des troubles de l'équilibre, tombe sur le côté, a une paralysie faciale.

Identifier les signes cliniques : le chat a les oreilles gonflées, chaudes, il se gratte, secoue la tête, a le conduit auditif sale ou infecté.

S'il vous semble que votre chat n'entend pas bien et qu'il présente les symptômes et comportements décrits ci-dessus, une visite chez le vétérinaire s'impose. Si la surdité est une conséquence d'une affection, il est possible d'intervenir avant que l'atteinte ne soit définitive, en particulier lors d'otites.

Le vétérinaire procédera à des examens notamment à l'aide d'appareils de mesures et d'imageries, ainsi qu'à des prélèvements et analyses sanguines pour en déterminer la cause et la traiter.

Prévention des otites chroniques chez le chat

Lors d'otites, les traitements auriculaires locaux prescrits par le vétérinaire doivent faire l'objet de précautions particulières puisqu'ils peuvent aggraver l'otite. Il faut les garder bien fermés à l'abri de la lumière et au frais, voire au froid (lire les recommandations) :

  • Ne pas laver les oreilles du chat si elles sont sales, l’excès de cérumen doit être traité, seul le vétérinaire procède au lavage, diagnostique la cause et la traite pour éviter une inflammation.
  • Traiter régulièrement le chat contre les parasites et votre intérieur (y compris les couchages du chat) contre les acariens.

Attention : vous devez bien respecter la posologie et la durée du traitement. Ne réutilisez pas le produit si les symptômes reviennent, n'augmentez pas la dose si les symptômes s'aggravent et ne mélangez pas avec d'autres produits apparemment inoffensifs.

Différents types de surdité chez le chat

Surdité congénitale

Le chat sourd à la naissance présente une forme de surdité congénitale qui peut être héréditaire comme dans le cas des chats blancs, ou acquise à la suite de malformations, d'infections intra-utérines ou d'expositions à des toxines au stade embryonnaire :

  • Les chats blancs sont porteurs du gène dominant de pigmentation de la robe blanche « W » (W pour « White ») mais ils ne sont pas tous sourds pour autant.
  • La surdité héréditaire congénitale de perception concerne seulement 5 à 10 % des chats blancs. S'ils ont en plus un œil bleu clair, la prévalence monte à 10 ou 20 % et si le chat à deux yeux bleus clairs, la prévalence est de 20 à 40 %.

Il semblerait que les chats blancs de races soient moins touchés que ceux issus de croisement, mais cela n'a pas encore été vérifié. Les chats de race Siamois, Sacré de Birmanie, Oriental et Persan ayant des yeux bleus foncés et le gène récessif cs qui « dilue le blanc » ne sont pas sourds. Par contre, le persan blanc aux yeux bleus clairs peut-être sourd. C'est l'intensité du bleu qui est liée à la surdité.

Chez les chats à poils longs, la prévalence d’être atteints de surdité bilatérale est supérieure à celle que l’on trouve chez les chats à poils courts. Les chatons blancs ne naissent pas sourds mais le deviennent vers la troisième semaine. On ne teste pas l'audition des chatons blancs avant 2 mois lorsque la couleur yeux est définitive.

Remarque : la surdité héréditaire liée à la pigmentation de la robe et des yeux n'est pas spécifique au chat, on la retrouve chez le chien, la souris, les ruminants, l'homme (syndrome de Waardenburg).

Surdité acquise chez le chat

La surdité peut être causée par :

  • des otites ;
  • des agents toxiques (certains antibiotiques font disparaître les cellules sensorielles de la cochlée) ;
  • la presbyacousie (processus dégénératif lié au vieillissement) ;
  • les traumatismes sonores liés à un bruit (coup de feu, pétard) et traumatismes crâniens ;
  • les méningites ;
  • les lésions au système nerveux centrales ;
  • les cancers.

Chat sourd : handicap surmontable pour le chat

Chats sourds : sont-ils normaux ?

C'est une question fréquemment postée sur les forums de la part des propriétaires faisant mention du caractère agressif et imprévisible de leur chat sourd.

Le chat qui est sourd de naissance a un cerveau parfaitement normal et n'est pas fou. Si son handicap est connu et respecté, le chat se conduira bien.

Lorsque la surdité est une conséquence d'une pathologie, elle est souvent accompagnée d'autres signes cliniques qui sont irritants et douloureux : le chat en souffrance peut-être agressif.

À noter : dans les affections toxiques, on suspecte la présence d'acouphènes qui sont des sensations auditives comme des bourdonnements et sifflements se produisant en l’absence de toute vibration de l’air environnant. Le chat ne peut nous en faire part mais certains comportements anormaux tels que l'hyperactivité ou les miaulements intempestifs pourront suggérer la présence de tels symptômes.

Le chat sourd s’appuie sur les informations visuelles et tactiles pour compenser son handicap. Ces sens lui permettent de détecter rapidement la présence de personnes ou animaux :

  • Avec ces vibrisses, il perçoit les mouvements, les vibrations et déplacements d'air.
  • Grâce à ses coussinets, il perçoit les vibrations du sol émises par un corps en mouvement.
  • Avec son nez, il perçoit les odeurs nouvelles.

La surdité du chat n'influence pas ses relations avec ses congénères. Les chats sont peu vocaux et leurs sons sont toujours accompagnés de postures qui montrent clairement leurs intentions et états émotifs. La présence d'un autre animal de compagnie peut être une béquille à l'handicap du chat sourd si les animaux s'entendent bien.

Un chien peut-être très protecteur vis-à-vis du chat handicapé. Les réactions des autres animaux renseignent le chat sourd sur les événements hors de la portée de son champs visuel.

Il y a deux sources de dangers à l'extérieur pour un chat sourd : les engins mobiles et les éventuels prédateurs (chiens, renards…) :

  • Vous pouvez confiner le chat à l'intérieur : si le chat n'a jamais eu accès à l'extérieur, cela ne devrait pas poser problème.
  • Pour les chats d'extérieur devenu sourds suite à une maladie, un traumatisme ou pour cause de vieillesse, cela peut s'avérer plus compliqué. Si vous n'avez pas dans votre voisinage immédiat une route passante ou des chiens, vous pouvez laisser sortir votre chat lorsque vous êtes à la maison.

Conseil : équipez-le d'un collier avec un GPS intégré qui vous avertira de sa position sur votre mobile. Vous pouvez par exemple limiter ses déplacements à 150 m autour de la maison. Vous pouvez aussi installer une clôture électrique autour du jardin si vous ne voulez pas toujours le surveiller.

Le chat devenu sourd connaît le monde et ses dangers mais il est surtout conscient de cette nouvelle faiblesse, ce qui l'amènera naturellement à être plus anxieux et plus prudent.

Conseils pour vivre avec un chat sourd

Pour qu'un chat sourd se sente bien et en sécurité, il est important de :

  • Ne pas approcher et toucher un chat sourd si on se trouve hors de son champ visuel pour éviter toute mauvaise réaction éventuelle si celui-ci est surpris.
  • Observer s'il met en place des routines, des trajets : noter les heures et les lieux. Essayer de les respecter et de s'y adapter pour ne pas stresser le chat qui organise son territoire de manière spatio-temporel : telle activité à tel endroit sur telle plage horaire.

Le chat sait se faire comprendre lorsqu'il a faim, qu'il veut des câlins, qu'il veut sortir, qu'il veut jouer ou qu'il veut rester seul.

Les humains communiquent par la parole, le dialogue, les ordres, mais le chat repère surtout notre humeur et y répond, c'est pourquoi parler à un chat sourd a son intérêt : il distingue nos mimiques et notre langage corporel trahit notre motivation et notre état émotionnel.

Nous avons besoin de lui communiquer 2 choses : se montrer quand on le cherche et arrêter un comportement indésirable. Une technique de dressage consiste remplacer le signal sonore qu'était « son nom » par un signal visuel ou tactile : vous pouvez associer une torche éclairée à toute activité de plaisir :

  • Ainsi, éclairez la torche avant de donner les repas (pas d'alimentation en libre service pendant l’entraînement), lorsque vous l'invitez à jouer, à être câliné, lorsque vous lui offrez une friandise ou le brossez (s'il aime cela).
  • Ce geste doit être répétitif et systématique pour que l'animal associe la lumière à votre offre d'interactions.
  • Vous pouvez aussi utiliser un signal tactile comme le port d'un collier télécommandé qui vibre que vous associerez uniquement à ces mêmes activités plaisantes. L'avantage de ce dernier, c'est que vous pouvez « appeler le chat » même s'il est hors de votre vue, c'est plus immédiat.

Pour interdire quelque chose, ayez un signal de la main qui indique naturellement votre rejet ou refus. Faites le signe et montrez à votre chat votre mécontentement (descendez-le de la table, de vos genoux, ou autres). Ce geste doit être systématique.

Pour aller plus loin :

Ces pros peuvent vous aider