Dentition du chat

Sommaire

Le chat est l'un des carnivores qui possède le moins de dents. Chaque sorte de dent est spécifique, avec une forme et une fonction particulières. Faisons le point aujourd'hui sur la dentition du chat.

Dentition du chat : dents de lait et dents définitives

Le cycle d'émergence des dents de lait, leur perte et la pousse des dents définitives est assez rapide chez le chat. Il débute à deux semaines de vie et se termine vers l'âge de 6 mois.

Les dents de lait

Leur apparition se déroule comme suit :

  • Le chaton n'a pas de dents de 0 à 2 semaines ;
  • À partir de 2 à 3 semaines, les premières incisives font leur apparition ;
  • Les incisives restantes et les crocs (les canines) poussent à l'âge de 3 à 4 semaines ;
  • Enfin, les prémolaires percent à partir de 4 à 6 semaines.

Les 26 dents de lait poussent donc en l'espace de deux mois environ (il peut cependant y avoir quelques différences d'un chaton à l'autre).

Les dents de lait du chaton se répartissent en 12 incisives, 4 canines et 10 prémolaires. Ils n'ont pas de molaires de lait, celles-ci seront directement définitives.

Lire l'article

Les dents définitives

Le jeune chat commence à perdre ses dents de lait à partir de 3-4 mois, les dents définitives percent au même moment. La chute des dents de lait s'effectue dans l'ordre de pousse (incisives, crocs, prémolaires). Les dents définitives se répartissent en :

  • 12 incisives : 6 à la mâchoire supérieure, 6 à la mâchoire inférieure ;
  • 4 canines : 2 en haut et 2 en bas ;
  • 10 prémolaires : 6 en haut et 4 en bas ;
  • 4 molaires : 2 en haut et 2 en bas.

Le chat adulte a donc 30 dents au total, ce qui est plutôt peu si l'on compare avec le chien, qui en a 42.

Lire l'article

L'utilité de la dentition du chat

La dentition des félins est spécifique à leur régime alimentaire de carnivore, même si nos petits compagnons ne mangent plus ou pratiquement plus de proies chassées par leurs soins.

  • Les incisives :

Très petites, de forme carrée, elles servent à attraper, pincer et sont très utiles pour les précieux temps de toilette du chat, elles font alors fonction de petits peignes et permettent de coincer une puce inopportune avant de l'avaler.

  • Les canines :

Appelées crocs, ces dents sont longues et très pointues. Véritables petits poignards, elles servent à tuer une proie, à la tenir en étau. Elles aident aussi à déchirer de petits lambeaux de chair (le chat n'a pas la capacité de manger de gros morceaux de viande).

  • Les prémolaires :

Ce sont les dents les plus grosses de la gueule du chat. Appelées pré-carnassières et carnassières, ce sont les outils tranchants par excellence. Leur utilité est dédiée au découpage de la viande en petits morceaux faciles à mâcher.

  • Les molaires :

Situées tout au fond de la bouche du chat, on les appelle aussi des dents tuberculeuses. De taille réduite, elles ont peu ou pas d'utilité.

Le chat n'a pas de dents plates, typiques des herbivores. Les siennes sont pointues, tranchantes et acérées. Autre particularité, il ne peut pas bouger sa mâchoire de droite à gauche, donc ne mastique pas ses aliments de la même façon que nous, par exemple.

Les pathologies dentaires chez le chat

Voici les maladies liées aux dents qu'on rencontre le plus souvent chez le chat :

  • le tartre ;
  • les gingivites (irritation ou inflammation de la gencive, souvent liée au dépôt de tartre) ;
  • l'abcès dentaire ;
  • la lésion dentaire, qui correspond à une perte d'émail. La base de la dent s'effrite petit à petit, jusqu'à ce que la dent casse ;
  • la stomatite caudale, grave inflammation du fond de la bouche, très douloureuse pour le chat.

Bon à savoir : Un chat qui a mal aux dents ou dans la gueule mange moins, prend moins soin de lui, a une haleine forte, peut présenter des vomissements et être irritable.

Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider