Infections de l'œil chez le chat

Sommaire

Diverses maladies peuvent toucher les yeux des chats. Qu'elles soient plus ou moins sérieuses, elles nécessitent toujours des soins appropriés pour soulager vos animaux et éviter une maladie plus grave. Cet article revient dans le détail sur les différentes infections de l'œil chez le chat, des conjonctivites aux problèmes plus sérieux !

Infection de l’œil du chat : symptômes

En temps normal, les yeux du chat sont clairs et ne présentent pas d'écoulement. Les bords des paupières sont lisses, sans croûtes ni rougeurs, et la troisième paupière (appelée membrane nictitante) ne doit pas être apparente.

Définition de l'infection

Une infection est une atteinte du corps ou d'une partie du corps par un virus, une bactérie, un champignon ou même un parasite.

Ces « intrus » se multiplient et provoquent une réaction de défense de la part de l'organisme, entraînant en général de la fatigue et de la fièvre.

Signes d'une infection de l’œil chez le chat

Il est assez facile de repérer une anomalie dans les yeux de son chat. En cas d'infection, vous observerez (sur un seul œil ou bien les deux) :

  • un écoulement plus épais que des larmes et collant, jaune, verdâtre ou parfois même brun-rouge ;
  • ses paupières peuvent être collées à cause du pus ;
  • le chat a les yeux qui grattent, il se frotte avec les pattes, cligne souvent ;
  • les paupières peuvent aussi être un peu gonflées, rouges, irritées ;
  • la membrane nictitante peut être visible en partie ou totalement.

Lire l'article

Les causes possibles d'infection de l’œil chez le chat

Comme évoqué, une infection peut présenter plusieurs causes (virale, bactérienne, fongique ou parasitaire). Mais quelles sont, chez le chat, celles qui sont les plus souvent rencontrées ?

L'herpès du chat

Le virus herpès, un des trois virus responsables du coryza du chat, est un virus agressif qui touche particulièrement :

  • les chatons en bas âge ;
  • ceux qui ont un défaut d'immunité ;
  • les chats vivant en groupe ;
  • ceux qui subissent un gros stress.

Son symptôme le plus caractéristique est une infection aux yeux avec des écoulements épais brun-rouge (ainsi qu'un jetage nasal purulent, une toux, un abattement général).

Très contagieux, il peut être mortel. Le chat atteint peut rester porteur à vie : le virus va ainsi se réactiver de façon cyclique, « profitant » d'un gros stress ou d'une baisse d'immunité de l'organisme qu'il a infecté pour refaire surface.

Lire l'article

La chlamydiose féline

Il s'agit d'une infection causée par la bactérie Chlamydophila felis. Facilement contagieuse entre chats, elle a la particularité de provoquer une conjonctivite d'abord sur un seul œil, avant d'aller infecter le second.

Les yeux coulent, les paupières sont gonflées, le chat a du mal à garder les yeux grands ouverts, la membrane nictitante est visible et rouge.

Chlamydophila felis fait aussi partie des bactéries composant la redoutable recette du coryza du chat (en plus des virus !).

La péritonite infectieuse féline (PIF)

Cette pathologie peut aussi déclencher une infection aux yeux. Il existe aussi l'uvéite (infection de l'iris de l’œil et de ses couches vascularisées) et la kératite (infection de la cornée). Une infection oculaire peut aussi provoquer un ulcère, c'est-à-dire une perte de matière au niveau de la surface de l’œil.

Bon à savoir : De façon générale, le terme de conjonctivite s’applique lorsqu'une inflammation touche les muqueuses de l’œil, qu'elle soit due à une infection, une allergie ou une irritation.

Lire l'article

Recommandations en cas d'infection de l’œil du chat

Comme à l'accoutumée, il est conseillé de ne jamais laisser s'installer un problème de santé, même si vous pensez que votre chat souffre d’une petite infection oculaire. Les yeux étant des organes fragiles, il faut les surveiller soigneusement. Alors en cas de doute ou de conjonctivite avérée, prenez rendez-vous sans attendre chez le vétérinaire ! En effet, une maladie de l’œil qui semble anodine pourrait, si elle atteint les structures internes, se transformer en glaucome ou en uvéite.

  • Le vétérinaire fera un examen général pour établir son diagnostic ;
  • il effectuera un prélèvement des écoulements pour déterminer si l'infection est due à une bactérie ou un virus, pour adapter le traitement ;
  • en général, le vétérinaire prescrira des antibiotiques

Astuce : Si votre chat rechigne à prendre son traitement, cachez-le dans sa nourriture.

Les médicaments peuvent être donnés sous forme de comprimés à faire avaler au chat ou par injection réalisée par le vétérinaire. Il faudra aussi :

  • nettoyer les yeux atteints ;
  • instiller un collyre ;
  • et/ou appliquer une pommade ophtalmique.

En prévention, il existe des vaccins qui permettent de protéger votre chat, à faire lorsqu'il est chaton.

Bon à savoir : S'il est porteur d’herpès ou de la chlamydiose, le vaccin réduit les signes de la maladie, mais n'empêche pas la transmission de chat à chat.

Pour nettoyer les yeux de votre petit félin, utilisez une compresse imbibée de sérum physiologique, en allant de l'intérieur vers l'extérieur. N'utilisez jamais de coton, dont les fibres pourraient endommager l’œil déjà bien irrité.

Enfin, rappelez-vous de ne jamais utiliser de produits de votre pharmacie pour soigner les yeux de votre chat : les molécules et dosages différents pourraient entraîner de lourdes conséquences sur sa santé.

Bon à savoir : Avec une assurance pour les animaux de compagnie, la consultation chez le vétérinaire, mais aussi les produits pour traiter votre animal, sont remboursés. Utilisez un comparateur pour trouver une bonne assurance animaux domestiques et obtenir la meilleure prise en charge.

En conclusion

  • Les infections oculaires chez les chats peuvent être d’origine bactérienne ou causées par un herpès, voire une péritonite infectieuse féline.
  • La conjonctivite chez le chat peut être le symptôme d’une maladie grave, préférez consulter un vétérinaire pour examiner votre animal de compagnie.
  • Les infections oculaires chez les chats se matérialisent par un écoulement épais, des paupières collées, gonflées ou irritées, ou une membrane nictitante très visible.
  • Selon l’origine de l’infection oculaire, le vétérinaire donnera un traitement : il s’agira la plupart du temps d’antibiotiques pour traiter efficacement ce problème.

Ces pros peuvent vous aider