Dermatite par allergie aux piqures de puces chez le chat

Sommaire

La dermatite par allergie aux piqûres de puces, communément appelée DAPP, est un des problèmes cutanés les plus fréquemment observés chez les chats. Liée non seulement à la présence de puces sur l’animal, mais aussi et surtout à la réaction allergique que celles-ci déclenchent, elle est particulièrement invalidante et difficile à diagnostiquer. Pour tout savoir sur la dermatite par allergie aux piqûres de puces chez le chat.

Qu’est-ce que la dermatite allergique aux piqûres de puces chez le chat ?

La dermatite par allergie aux piqûres de puces (ou DAPP) est une maladie de peau liée à la réaction allergique que déclenche la présence de puces chez le chat. Attention, elle n’est pas systématiquement observée chez tous les animaux porteurs de puces. Seuls les individus allergiques aux piqûres de l’insecte sont concernés.

Lire l'article

Symptômes du DAPP chez le chat

Les symptômes observés en cas de DAPP chez le chat sont dominés par un grattage intense et une importante perte de poils débutant fréquemment au niveau de l’arrière-train et se propageant sur le dos, puis le ventre.

Par contre, la détection de puces sur le pelage de l’animal n’est pas systématique : les démangeaisons provoquées par la maladie sont telles qu’en se grattant, se mordillant ou se léchant, l’animal les élimine de ses poils.

Lire l'article

Comment le vétérinaire établit-il le diagnostic de DAPP ?

Confirmer que votre chat est atteint de DAPP n’est pas chose facile pour le vétérinaire, tout d’abord parce qu’il existe bien d’autres maladies de peau qui se traduisent par des démangeaisons et une perte de poils, que l’animal ait des puces ou non.

Le vétérinaire passera donc en revue avec vous toute une série de points :

  • les symptômes présentés par votre chat et la description de son milieu de vie ;
  • vos habitudes en termes d’application de produit anti-puces sur vos animaux domestiques ;
  • l’existence de congénères canins ou félins dans votre foyer, qui peuvent faciliter la transmission des puces ;
  • l’observation de puces ou de déjections de puces dans son pelage par un examen minutieux ;
  • la présence de piqûres de puces sur vos avant-bras, jambes et d’éventuelles démangeaisons ;
  • la diminution éventuelle des symptômes après l’application d’un produit insecticide.

À l’image de ce qui est proposé en médecine humaine aux patients souffrant d’allergies et souhaitant connaître précisément l’origine de celles-ci, un diagnostic dit allergologique peut être réalisé chez le chat. À l’heure actuelle, les réponses données par ces tests sont jugées insuffisantes pour établir un diagnostic de certitude.

Lire l'article

Est-il possible de traiter la dermatite allergique aux piqûres de puces chez le chat ?

Oui. Le traitement de la DAPP est possible, mais il est fastidieux car il suppose une prise en charge particulière du problème. Traiter le chat atteint de DAPP est un fait, mais il est important de comprendre le cycle de vie de la puce dont les œufs et les larves sont capables de persister dans l’environnement de manière remarquable (couchage de l’animal, coussins, textile de maison, moquette…). C’est donc l’ensemble du lieu de vie de l’animal qui doit être inspecté et désinsectisé au même titre que ses congénères.

Le traitement individuel quant à lui repose sur l’application d’un produit anti-puces combiné à l’administration d’un anti-inflammatoire pour calmer les démangeaisons. Dans certains cas, le vétérinaire prescrira des antihistaminiques en lieu et place des anti-inflammatoires si les lésions et le grattage sont moindres.

Comment prévenir la dermatite par allergie aux piqûres de puces chez le chat ?

La prévention de la DAPP est simple : prévenir l’infestation par les puces en utilisant des insecticides sur l’ensemble de vos animaux domestiques (chiens, chats, furets, etc.). Ces produits disponibles en pharmacie ou auprès de votre vétérinaire se présentent sous forme de comprimés à avaler ou de pipettes à appliquer sur le dos de votre animal (juste entre les épaules, en écartant bien les poils pour que le produit soit en contact direct avec la peau). La plupart de ces anti-puces ont une durée d’action minimale de 4 semaines. N’oubliez donc pas de renouveler leur application !

Si vous constatez que votre animal se gratte, observez son pelage ou utilisez un peigne à puces. Si vous ne récoltez aucun insecte, vous aurez peut-être collecté ses déjections. Dans ce cas, étalez-les sur un coton humide ou sur une surface claire et écrasez-les. Les déjections de puces contenant du sang montrent une couleur brunâtre caractéristique. Une fois la présence de ces insectes contrôlée, n’oubliez pas qu’il est indispensable de traiter l’ensemble du lieu de vie de l’animal. Des sprays insecticides sont ainsi vendus dans les jardineries, animaleries, pharmacies ou chez votre vétérinaire.

Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider