Mal de ventre chez le chat

Sommaire

Les maux de ventre peuvent être très douloureux. Pour savoir les repérer chez son chat, il faut apprendre à observer ses attitudes corporelles et comportementales. Ensuite, pour définir la cause de la douleur, il est souvent nécessaire de faire appel à un vétérinaire. Précisions sur le mal de ventre chez le chat.

Mal de ventre chez le chat : les signes avant-coureurs

L'instinct du chat le pousse à devoir cacher ses signes de douleur pour ne pas être repéré par un éventuel prédateur. Il ne risque donc pas de se plaindre ou de se tordre de douleur sous vos yeux. Vous devez aiguiser votre sens de l'observation pour arriver à reconnaître des symptômes inquiétants. En général, tout se joue sur des changements d'habitudes ou de comportement et des attitudes corporelles particulières :

  • Il se cache ou s'installe dans un endroit où il sait qu'il ne sera pas dérangé ;
  • Il est moins actif, mange et boit moins ;
  • Quand il se couche, il a du mal à trouver une position confortable ;
  • Il se recroqueville sur lui-même ;
  • Lorsqu'il s'installe en rond, il se replie sur ses pattes arrières, bien serrées contre son ventre ;
  • Il peut ronronner pour tenter de se détendre ;
  • Il peut avoir de petits tremblements de la tête ou du corps ;
  • Si on cherche à le caresser ou à le palper, il peut avoir une réaction de défense ;
  • Il fait moins sa toilette ;
  • Il a le visage « fermé », n'ouvre pas grands ses yeux, baisse un peu les oreilles.

Bon à savoir : En plus de ces symptômes, vous pourrez peut-être voir que le chat a la diarrhée ou des gaz, que son ventre est gonflé, qu'il essaye d'aller à la litière souvent, qu'il vomit. Notez ce que vous observez pour pouvoir en parler en détail avec le vétérinaire par la suite.

Lire l'article

Les causes du mal de ventre chez le chat

Les douleurs abdominales peuvent avoir des causes très variées, nous listerons ici les plus souvent rencontrées chez le chat :

  • un choc au niveau du ventre (chute, malveillance, accident de la circulation…) ;
  • une infestation parasitaire (souvent chez le chaton avec les vers digestifs) ;
  • une colique ou une gastro-entérite ;
  • un dysfonctionnement des reins (insuffisance rénale, calculs rénaux) ;
  • une infection urinaire ou utérine ;
  • un empoisonnement, une indigestion ou une intoxication ;
  • une péritonite.

Bon à savoir : Comme les causes peuvent être multiples, il est difficile de définir soi-même quoi faire et comment soulager son petit félin. Ne le laissez pas avec sa douleur et prenez rapidement rendez-vous pour une consultation.

Lire l'article

Diagnostic et traitement

Le vétérinaire fait un examen général complet, il va palper le chat, prendre sa température, vous poser des questions sur ses habitudes et sur son comportement des derniers jours.

  • En fonction de ce qu'il suspecte, il peut faire une prise de sang, une analyse d'urines ou une radiographie abdominale.
  • Il adaptera le traitement en lien avec la pathologie et selon sa gravité (ça peut donc aller d'un simple vermifuge efficace à une hospitalisation pour cause de calculs rénaux).

Bon à savoir : Dans tous les cas, rappelez-vous de ne jamais soigner votre chat avec vos propres médicaments, les dosages et molécules sont souvent différents et peuvent entraîner de lourdes conséquences sur la santé de votre petit compagnon.

Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider