Langage du chat

Sommaire

Les animaux utilisent des moyens variés pour communiquer entre eux, et les chats ne font pas exception. Ils utilisent un langage corporel, des signaux olfactifs et des vocalises. Faisons le point sur la question du langage du chat, afin de décrypter plus facilement ce que veulent dire nos petits félins domestiques.

Langage du corps chez le chat

Les chats utilisent leurs expressions faciales, les postures de leur corps et de leur queue pour donner des indications sur leur état émotionnel.

La tête

Si les oreilles du chat sont positionnées vers l'avant, bien droites, le chat est détendu ou attentif, il va bien, mais si les oreilles se tournent et se plaquent vers l'arrière, le chat est en colère ou apeuré, il faut alors vous méfier de ses réactions.

Lorsque le chat vous regarde et cligne des yeux, c'est un message amical. Quand il est en train de jouer, il va avoir les pupilles dilatées, mais attention il peut aussi avoir les yeux noirs sous le coup de la colère, c'est pourquoi il est important de voir son attitude corporelle dans son ensemble pour bien comprendre ce qu'il exprime.

L'expression de son visage entre aussi en jeu dans le langage du chat. Moustaches plus ou moins ébouriffées, gueule fermée, détendue, ou ouverte et qui montre les crocs, soyez attentif à tout.

Le corps

Un chat tranquille a une attitude neutre, ses muscles sont détendus et son corps est souple, il est assis, couché ou marche calmement.

Si son corps est tendu, nerveux, rassemblé sur lui-même, il a peur, il est possible qu'il se trouve face à un autre chat qui le domine.

Au contraire, s'il se fait le plus gros possible, corps arqué, poils gonflés, qu'il marche en crabe, c'est la posture typique d'intimidation.

La queue

Queue enroulée autour du chat, immobile ou bougeant tout doucement, tout va bien.

Si la queue tape la mesure, le chat signifie au mieux que quelque chose l'interpelle, au pire qu'il commence à être sérieusement agacé, méfiez-vous.

Lorsque le chat plaque sa queue entre les pattes, contre son ventre, il est en position de soumission, sur la défensive.

Signes olfactifs

Plus ou moins faciles à détecter par nos odorats d'humains, les signaux olfactifs donnent des informations complémentaires, souvent liées au marquage territorial.

Le marquage urinaire

Utilisé par les chats pour délimiter leur territoire, il peut passer inaperçu pour nous dans la nature, mais s'il est fait à proximité ou même à l’intérieur de nos habitations, cela peut vite devenir un enfer.

Un trop grand nombre de chats dans la maison ou des mésententes entre animaux peuvent être à l'origine de ces marquages urinaires récurrents.

Les phéromones

Les chats excrètent des phéromones grâce à leurs glandes sudoripares. Situées sur la tête, les joues ou encore entre les coussinets, ils s'en servent pour délivrer des messages à leurs congénères.

Phéromones amicales ou d'apaisement quand les chats se frottent entre eux (ou contre nous), informations sur leur âge, leur sexe et balises territoriales quand les chats marchent ou font leurs griffes à des endroits stratégiques.

Langage vocal félin

Enfin, ils ont une palette de vocalises variées, ce qui finit de compléter le langage félin.

Le ronronnement

C'est l'une des premières vocalises émises par les chats lorsqu'ils sont chatons, avec leur mère. Le ronronnement a plusieurs fonctions car il est utilisé autant pour exprimer le bien-être que pour s'apaiser ou apaiser un congénère. Un chat qui souffre ronronne pour réduire la douleur.

Les cris d'appel

Utilisés par la mère chatte pour appeler ses petits, par les femelles en chaleur ou les mâles en période de rut, les cris d'appel sont puissants et facilement reconnaissables.

Les vocalises d'intimidation

Les chats crient, soufflent, feulent ou crachent pour intimider et faire fuir un intrus, chat, chien ou tout autre animal qui n'est pas le bienvenu sur son territoire.

Les miaulements

Dans la nature, les chats utilisent peu les miaulements que nous connaissons, cette vocalise s'adresse particulièrement à la communication entre les chats et les humains, c'est la domestication qui a engendré le développement de cette spécificité.

Ces pros peuvent vous aider