Tatouage de chat

Sommaire

Pendant plusieurs décennies, le tatouage a été le seul moyen d'identifier un chat. Grâce ce procédé, chaque chat dispose d'une carte d'identification. Cela permet de rendre un chat perdu à son propriétaire, par l'intermédiaire de l'I-Cad, (Fichier national d’identification des carnivores domestiques).

Depuis, le tatouage des chats est progressivement remplacé par la puce électronique. Le point maintenant.

Identification d'un chat : que dit la loi ?

L’identification des chats (par tatouage ou puce) est obligatoire pour :

  • tout changement de propriétaire (don ou vente) ;
  • tous les chats âgés de plus de 7 mois, nés après le 1er janvier 2012.

Bon à savoir : le défaut d'identification est sanctionné d'une contravention de 4e classe (décret n° 2020-1625 du 18 décembre 2020).

Principe et utilité du tatouage de son chat

Le tatouage est une opération qui permet d’identifier un chat grâce à un numéro qui est porté dans son oreille :

  • Ce numéro est composé de trois lettres suivies de trois chiffres, tatoué dans l’oreille droite.
  • Les seules personnes habilitées à pratiquer un tatouage sur un chat sont les vétérinaires, puisqu'il doit être pratiqué sous anesthésie générale.
  • Le tatouage peut être réalisé à la pince ou au dermographe.

Bon à savoir : le tatouage peut être pratiqué sur un chaton à partir de sa sixième semaine.

Les vétérinaires sont en possession de cartes, sur lesquelles ils portent toutes les informations concernant le chat : nom, sexe, race, date de naissance, nom et adresse de son propriétaire. Ce document est donc la carte d’identité de l’animal, permettant d’avoir tous les renseignements concernant le chat.

Attention : l’encre du tatouage est indélébile, mais elle peut tout de même s’estomper au fil des années. Dans ce cas, elle devient difficilement lisible.

Chat tatoué trouvé : que faire ?

Le tatouage est pratiqué depuis 1971. Depuis cette date, de nombreux propriétaires ont pu retrouver leur animal grâce au tatouage.

Il est facile d’identifier un chat trouvé :

  • il suffit de regarder à l’intérieur de son oreille et noter le numéro qui s’y trouve ;
  • il faut alors contacter l'I-Cad (Fichier national d’identification des carnivores domestiques) et déclarer avoir trouvé un chat, puis donner le numéro de tatouage de celui-ci et décliner son identité et son adresse ;
  • l'I-Cad contacte le propriétaire du chat grâce aux informations portées sur sa carte ;
  • avec leur accord, les deux personnes sont mises en contact afin que l’animal puisse retrouver son foyer.

Pour que cette méthode fonctionne, il faut impérativement que le propriétaire de l’animal signale à l'I-Cad tout changement d’adresse. Il faut aussi, bien sûr, qu’en cas de changement de propriétaire, la carte du chat soit modifiée en conséquence, avec les coordonnées de son nouveau maître.

Bon à savoir : le numéro de l'I-Cad est le 09 77 40 30 77.

Alternative au tatouage de son chat : la puce électronique

Le tatouage des chats tend à disparaître, au profit des puces électroniques :

  • La puce électronique est constituée d’un dispositif enfermé dans une capsule sans danger pour le chat.
  • Un lecteur permet de prendre connaissance des informations enfermées dans la capsule. C’est un appareil électronique qui contient un programme informatique de lecture. Il émet une onde électromagnétique en direction de la puce qui active ses composants et transforme ses signaux en une impression sur un écran à cristaux liquides.
  • Infalsifiable, la puce est injectée par le vétérinaire entre les omoplates du chat grâce à une grosse aiguille.
  • Le transpondeur comporte un code de 15 chiffres qui ne peut être lu que par un lecteur.
  • Lors de l'insertion de la puce, le vétérinaire remet au propriétaire de l’animal une carte d’identification.
  • La puce suit alors l’animal toute sa vie : le jour de l’identification, le vétérinaire envoie à l’I-CAD (le Fichier national d’identification des carnivores domestiques) la partie qui sera enregistrée au fichier et remet l’autre partie au propriétaire.

À noter : comme pour le tatouage, l’I-CAD doit être prévenu en cas de changement de propriétaire ou d’adresse.

Cohabitation des méthodes d'identification : tatouage et puce électronique

La puce électronique a commencé à se généraliser à la fin des années 1990, pour remplacer progressivement le tatouage comme méthode d’identification.

Depuis le 3 juillet 2011, une période de transition a été mise en place : pendant 8 ans (donc jusqu'au 3 juillet 2019), les deux méthodes d'identification pouvaient cohabiter.

Tatouage de son chat : cas des voyages au sein de l'Union européenne

Les chats qui sont actuellement tatoués n’ont pas besoin d’être identifiés par puce électronique pour voyager hors des frontières, à condition que le tatouage :

  • ait été effectué avant le 3 juillet 2011 ;
  • soit clairement lisible ;
  • ait été effectué avant la vaccination contre la rage.

Si le tatouage est postérieur au 3 juillet 2011, le chat doit donc de plus être identifié par puce électronique pour quitter le territoire. L'identification par puce électronique est également obligatoire en cas de voyage hors de l'Union européenne. Dans tous les cas, le chat doit être accompagné de son passeport européen et à jour de ses vaccinations.

Bon à savoir : le Royaume-Uni, l'Irlande et Malte exigent l'identification par puce électronique pour entrer sur leur territoire. Pour plus de sécurité, contactez l'ambassade du pays de destination si vous voyagez avec un chat tatoué pour vous assurer qu'il sera autorisé à pénétrer sur le territoire.

Pour approfondir le sujet :

  • Chats et plantes ne font pas toujours bon ménage : toutes les plantes toxiques, ou au contraire, bénéfiques aux chats sur notre article dédié.
  • Les chats, comme les humains, peuvent être touchés par la dépression. Comment la reconnaître et comment aider votre compagnon à guérir ? Réponses ici.

Ces pros peuvent vous aider