Ronronnement du chat

Sommaire

Particularité féline au mécanisme quelque peu mystérieux, le ronronnement du chat a plusieurs utilités. Faisons le point sur ce petit bruit de moteur apaisant émis par votre animal de compagnie !

Ronronnement du chat : fonctionnement

Plusieurs théories ont été étayées quant au fonctionnement du mécanisme du ronronnement, et tout le monde n'est pas encore d'accord sur le sujet.

  • Certains scientifiques pensent que le chat met en action ses muscles du diaphragme, du larynx et ses cordes vocales pour produire son ronron, en inspirant et en expirant. Le mécanisme serait régulé par une action neuronale ;
  • D'autres encore pensent que le ronronnement est plutôt dû à la vibration d'une grosse veine d’alimentation du cœur (la veine cave), dont le son serait intensifié par la cage thoracique et le système respiratoire.

Quoi qu'il en soit, le ronronnement est bien une vibration interne amplifiée dans le thorax du chat. C'est un bruit régulier, lié au rythme de la respiration, que le chat peut déclencher et stopper à sa guise.

Bon à savoir : Le son du ronronnement est tellement présent qu'il passe par-dessus tous les autres bruits internes du chat. Par exemple, si un chat ronronne en consultation vétérinaire, il sera alors impossible d'écouter son cœur battre.

Utilité du ronronnement chez le chat

Le chat se sert du ronronnement dès son plus jeune âge et dans différents cas de figure, tout au long de sa vie. Détaillons ci-dessous les pouvoirs du ronronnement :

Échange entre la chatte et ses petits

C'est l'un des premiers moyens de communication sonore mis en place entre la chatte et ses chatons. Utilisé par exemple au moment de la tétée, la mère apaise et rassure ainsi ses petits, les chatons lui répondent en ronronnant de bien-être.

Lire l'article

Expression de son bien-être

Plus tard, le chat garde cette expression de bien-être lors de moments de câlins avec ses proches (animaux ou humains). Ce réflexe affectueux est d'ailleurs souvent associé au ronronnement dans ces cas-là.

Apaisement et non-agression

Le chat ronronne pour s'apaiser, réguler son propre stress, mais aussi délivrer un message d'apaisement pour les autres.

On emploie même la ronronthérapie pour aider certains humains anxieux à équilibrer leurs angoisses (quel propriétaire de chat n'a pas éprouvé une détente immédiate en présence de son petit félin ronronnant ?).

Le ronronnement sert de message de non-agression : un chat dominé va ronronner face au dominant pour lui signifier qu'il n'a pas l'intention de se battre et qu'il voudrait bien éviter de se faire attaquer.

Alerte sur son état de santé

Les chats malades ou blessés ronronnent. Dans ces situations, le mécanisme du ronronnement sert à apaiser la douleur, le chat est replié sur lui-même, les yeux mi-clos, et ronronne doucement.

Il arrive régulièrement qu'un chat en bonne santé s'installe contre un chat malade et ronronne pour lui.

Enfin, toujours lié à une fonction de soin, il a été remarqué que les fréquences du ronronnement aideraient au bon fonctionnement des muscles, des tendons et des os. Il permettrait de renforcer ces derniers.

Lire l'article

On peut donc retenir que le ronronnement du chat sert autant pour le chat lui-même que pour ses proches, qu'il a de façon générale une action apaisante et régulatrice de stress.

En revanche, pour arriver à déterminer si votre chat ronronne de bien-être ou au contraire parce qu'il n'est pas en forme, soyez attentif à ses autres attitudes corporelles.

Bon à savoir : Certains chats ronronnent beaucoup et d'autres moins, sans que cela soit anormal. Chez les grands félins sauvages, on n'a pas encore su déterminer de façon certaine si tous sont capables de ronronner ou non.

Lire l'article

Ces pros peuvent vous aider