Chat qui mord, que faire ?

Sommaire

Certains chats prennent l'habitude de mordre leur maître, voire d'attaquer tous ceux qui entrent sur leur territoire. Il ne faut pas attendre que ces comportements agressifs s'installent pour agir. Si votre chat a tendance à mordre sans raison et à se montrer agressif, agissez rapidement.

Cette fiche présente les principales causes de morsure et d'attaque chez le chaton et le chat et vous explique que faire si votre chat mord.

Cas 1 : posez des limites à un chaton mal-élevé

Certains chatons mordent plus facilement que d'autres.

  • La première chose à faire pour ne pas avoir un chat mordeur est de prendre un chaton qui a été sevré correctement, c'est-à-dire à l'âge de 2 ou 3 mois. La chatte a ainsi eu le temps de lui enseigner les limites à ne pas dépasser. La plupart des chats adultes qui ont des problèmes d'agressivité et de comportement sont des animaux qui ont été sevrés trop jeunes.
  • Pour que votre chaton fasse la différence entre ce qu'il peut mordre et ce qu'il ne doit pas mordre, ne jouez jamais avec votre main, et surtout ne le laissez pas la mordiller, même si ce n'est pas douloureux. Si vous autorisez un chaton à mordiller votre main, vous acceptez qu'adulte, il vous morde. Quand vous jouez avec lui, utilisez un jouet au bout d'un bâton par exemple, sur lequel il pourra se faire les dents.

Note : les maîtres ont tendance à être tolérants avec leur chaton. Ainsi, on accepte avec amusement que le chaton mordille nos pieds. Un an plus tard, c'est beaucoup plus douloureux quand le chat devenu adulte se jette sur les orteils en pleine nuit. Sachez très tôt mettre des limites.

Lire l'article

Cas 2 : réagissez face à un chat « caressé-mordeur »

C'est l'un des comportements les plus étranges chez le chat. Votre animal est venu s'installer sur vos genoux et, subitement, alors que vous le caressez, il se retourne contre vous et vous mord. Les comportementalistes appellent ce comportement relativement fréquent « caressé-mordeur ». Ils pensent que le chat qui vient sur les genoux n'est pas forcément en quête de caresses, mais de confort ou de chaleur. Il arrive un moment où il ne peut plus supporter vos caresses et le fait savoir en vous mordant. Il est possible aussi que l’électricité statique joue un rôle.

Si votre chat est un « caressé-mordeur » :

  • Observez-le quand il est sur vos genoux, des signes avant-coureurs indiquent son changement de comportement. Il se met généralement à remuer la queue, il se raidit, ses oreilles se couchent, ses pupilles se dilatent.
  • Arrêtez de le caresser, et surtout laissez-le s'en aller. Il se calmera et tout rentrera dans l'ordre.

 

 

Cas 3 : consultez un professionnel en cas de comportements agressifs répétés

Un chat peut se mettre à attaquer et mordre ses maîtres ou leurs hôtes a priori sans que vous en compreniez les raisons.

Pourtant, l'agressivité d'un chat peut avoir plusieurs causes :

  • L'ennui : l'agressivité à cause d'un trop-plein d'ennui est fréquente chez le chat qui vit en milieu confiné et qui passe de longs moments en solitaire. Ce comportement se caractérise par des embuscades dès le retour du maître. Nombre de propriétaires laissent s'installer ce comportement chez leur jeune chat, le considérant simplement comme un jeu. Mais lorsque l'animal, devenu adulte, prend de l'assurance, chaque retour chez soi peut devenir un enfer. Pour que le chat ne reste pas à vous attendre toute la journée, il faut enrichir son territoire par des jeux, arbres à chat, grattoirs avec lesquels il pourra se défouler pendant votre absence.
  • La nourriture : la mauvaise qualité et/ou la fréquence de la distribution de la nourriture jouent un rôle important dans le mental de l'animal. Il semble qu'une nourriture de mauvaise qualité, et particulièrement pauvre en protéine animale, favorise un comportement agressif. De même, le chat appréciant plusieurs petits repas par jour, la distribution de sa nourriture en seulement un ou deux repas quotidiens peut créer une frustration qui se traduit par un excès d'agressivité. Le chat se met à attaquer son maître ou une tierce personne sans raison, mais généralement à l'heure des repas. Si vous êtes absent une partie de la journée et ne pouvez fractionner ses repas, utilisez des balles et des jeux distributeurs de croquettes.
Lire l'article
  • La défensive : votre chat ne se laisse plus approcher. Il feule, crache et est prêt à vous mordre lorsque vous tender la main vers lui. L'attitude défensive intervient plus particulièrement chez les chats qui ont subi un traumatisme, comme un traitement contraignant et à long terme (prise de médicaments, piqûres…). Ils se mettent à craindre toutes interactions avec l'homme. Il faut lui réapprendre à vous faire confiance en douceur en jouant avec lui. Les interactions devront toujours être positives et le moins répréhensibles possible.
  • Le territoire : la défense du territoire est une notion moins connue chez le chat que chez le chien. Ce type d'agressivité est généralement dirigé vers des personnes étrangères au foyer. L'animal considère qu'elles pénètrent sur son territoire et se sent menacé. Si votre chat a une haute idée de son « chez-lui », mieux vaut le garder à l'écart lors de visites.
  • la maladie : certains chats souffrent de véritables troubles du comportement qui les rendent très agressifs, on parle alors d'agressions pathologiques. Seul un traitement médicamenteux ou comportemental peut les aider.

Dans tous les cas, si votre chat se montre agressif de manière répétée, ne laissez pas ce comportement s'installer. Consultez un professionnel, vétérinaire ou comportementaliste.

Lire l'article
Consulter la fiche pratique

Ces pros peuvent vous aider