Caresser un chat

Sommaire

A priori, tous les propriétaires de chat savent naturellement caresser leur animal. Tous savent aussi que les chats et les chattes ont des personnalités différentes et que chacun réagit en fonction de son caractère. Ce que certains adorent, d'autres le détestent. Les caresses sont les échanges les plus fréquents mais aussi les plus « intimes » avec son animal. Mieux vaut donc savoir correctement s'y prendre.

Voici comment caresser un chat.

Zoom sur le chat et les caresses

Il est important de caresser son chat quotidiennement. Les caresses renforcent en effet le lien entre l'animal et son propriétaire et permettent de vérifier son état de santé.

Bon à savoir : s'il a envie d'être caressé, le chat sait le faire comprendre par son attitude accueillante, son regard dirigé vers son propriétaire et éventuellement un petit ronronnement.

Pour bien partager les moments de caresses avec son chat :

  • Laissez-le décider du moment.
  • Quand l'initiative vient de vous, n'insistez pas s'il n'est pas accueillant.
  • Évitez de le surprendre quand il dort.
  • Sachez arrêter à temps : trop de caresses peuvent le stresser.
  • Profitez-en pour inspecter sa fourrure et sa peau, vérifiez la présence de tiques ou de ganglions.

1. Caressez votre chat sans crainte

Les chats ont des zones de prédilection pour les caresses. Ces zones sont partagées par toute la population féline. Les meilleurs endroits pour les caresses sont :

  • La tête : une valeur sûre, entre les oreilles, autour de la bouche, sous le menton. Grattez doucement votre animal. Peu de chats résistent à ce type de caresse.
  • Le dos : la plupart des chats acceptent sans rechigner les caresses sur le dos. Ils peuvent même se cambrer comme une invitation à y revenir. Effectuez de grandes caresses depuis la nuque jusqu'à la naissance de la queue.

2. Observez les réactions du chat quand vous le caressez

Certaines parties du corps du chat sont plus sensibles, et la réaction de l'animal varie d'un individu à l'autre. Si vous ne connaissez pas le chat, la chatte ou si c'est un chaton, caressez avec prudence en surveillant ses réactions.

  • La queue et la base de la queue : certains chats et chattes ne supportent pas d'être caresser à cet endroit. Le bas du dos est une zone érogène chez de nombreux mammifères, et chacun réagit différemment.
  • Les pattes : le chat ne semble y trouver aucun intérêt. Si vous avez affaire à un chaton, apprenez-lui progressivement à accepter les caresses sur les pattes. Cela peut être utile en cas de soin.
  • Le ventre : attention danger ! De nombreux chats ne supportent pas qu'on le caresse, d'autres le prennent plutôt comme un jeu et peuvent essayer de vous saisir la main avec leurs griffes. Caressez toujours le ventre d'un chat avec prudence surtout si vous ne le connaissez pas.

Bon à savoir : ce n'est pas parce que votre animal vient sur vos genoux qu'il réclame des caresses ; il peut juste venir pour son confort ou la chaleur de votre corps ; cependant, s'il ferme les yeux, voire incline la tête, c'est plutôt un signe d'encouragement.

Lire l'article

3. Évitez de trop le caresser pour ne pas le stresser

Certains chat sont dits « caressés mordeurs » : alors que l'animal se laisse caresser, voilà que soudain il vous mord ou vous griffe la main. Ce comportement assez fréquent et mal expliqué pourrait être dû à une tension, voire à un stress, que le chat ne parvient pas à maîtriser. Laissez-le se calmer seul. Lors du câlin suivant, surveillez-le et, au moindre signe d'inquiétude (pupilles dilatées, queue remuante), arrêtez de le caresser, parler-lui doucement et laissez-le se calmer seul.

Tous les chats ne réagissent pas de la même façon aux caresses, certains mêmes les fuient. Il est possible, avec le temps et beaucoup de patience, de mettre un chat en confiance, mais il y a peu de chance de faire d'un chat sauvage un bon gros matou qui s'abandonne corps et âme dans vos bras.

Bon à savoir : le ronronnement, manifestation d'une émotion positive comme négative, est un bon indicateur ; un chat peut ronronner lors d'un moment de stress, chez le vétérinaire par exemple ; s'il a une attitude détendue et qu'il ronronne lorsque vous le caressez, il y a de fortes chances que vos caresses lui conviennent.

Ces pros peuvent vous aider