Chat et bébé

Sommaire

Votre famille va s'agrandir et votre espace de vie se rétrécir pour accueillir bébé. Ce sera le temps des visites de la famille, des amis, de la nounou ; le temps des réorganisations des espaces de la maison, des horaires, des routines. Bref, de nombreux chamboulements vous attendent, et chacun devra chercher son équilibre, y compris votre chat !

Découvrez nos conseils pour une parfaite cohabitation de votre chat et de bébé.

Chat et bébé : questions à se poser durant la grossesse

Pour éviter les tensions dans le couple, mieux vaut être d'accord avec votre conjoint sur la future organisation avant l'arrivée de bébé, car ces tensions seront ressenties par votre chat comme autant de facteurs négatifs.

Ces questions doivent être posées avant ou pendant la grossesse :

  • L'arrivée de bébé demandera une organisation nouvelle de vos horaires et de votre charge de travail. Pourrez-vous faire face à toutes ces tâches sans négliger l'hygiène et le bien-être de votre chat ?
  • Êtes-vous prêt à prévoir un budget « chat » : nouvelles friandises, panier et matelas chauffant, jouets, diffuseur de phéromones, chatière ?
  • Devrez-vous prendre une nounou à domicile ? Si une tierce personne s'occupe de votre bébé pendant vos absences, pensez à vérifier ses affinités avec les chats et à vous assurer qu'elle respectera votre ligne de conduite dans la maison avec le chat.
  • Partagez-vous les mêmes idées sur l'éducation ? Le bébé dormira-t-il dans sa chambre ou dans la vôtre ? La place du chat changera-t-elle dans la famille et dans la maison ?
  • Si votre bébé est allergique aux poils de chat, pour la santé de votre enfant et le bien-être de votre chat, envisagerez-vous un déménagement dans un espace plus grand ou l'adoption de votre chat ?

Bon à savoir : si vous vivez dans un petit appartement avec un chat peureux, agressif ou présentant un trouble du comportement, il y a une très forte probabilité que la cohabitation bébé/chat ne se passe pas bien.

Arrivée de bébé : surveillance de la santé du chat

Plus question d'oublier les vaccins, le vermifuge et l'anti-puce. Plus question de négliger le nettoyage de la litière tous les jours et l'hygiène en général. Prenez des bonnes résolutions dès votre grossesse.

Un chat en bonne santé sera plus heureux et moins stressé. Pensez à une visite médicale, surtout si votre chat est âgé. Les douleurs articulaires, une baisse de la vue ou de l’ouïe, ainsi que toute maladie affectant le système nerveux peuvent rendre le chat plus anxieux et le mettre sur la défensive.

Chambre de bébé : le chat y a-t-il accès ?

C'est notoire, le chat aime la propreté, le confort, le calme et la chaleur. La chambre de bébé est la quintessence des plaisirs du chat, aussi va-t-il s'y intéresser. Soyez préparés ! Décidez si oui ou non le chat aura accès à la chambre de bébé. Il n'y a pas de règle, c'est une question de choix et de conviction.

Vous pouvez lui laisser accès à la chambre :

  • si le chat se sent à l'aise avec le bébé ;
  • si votre chat est curieux, sociable et actif ;
  • si vous oubliez facilement de fermer les portes ;
  • si aucune autre pièce dans la maison n'équivaut au confort de la chambre de bébé ;
  • si votre chat est en bonne santé.

Condamnez dès votre grossesse l'accès à la chambre de bébé :

  • si votre chat est malpropre et fait du marquage urinaire ;
  • si vous ne souhaitez pas que le chat soit en contact avec le bébé ;
  • si le chat a déjà manifesté dans le passé des comportements agressifs qui vous ont semblé incompréhensibles et/ou imprévisibles.

Bon à savoir : essayez d'aménager un endroit à l'abri des va-et-vient, des cris stridents, des allées et venues de bébé (une fois grand). Ne hurlez pas sur le chat si par mégarde il s'est aventuré dans la pièce de bébé. N'essayez pas de l'attraper, gardez la porte grande ouverte et laissez-le filer.

Préparation du chat avant l'arrivée de bébé

Pour réduire l'angoisse que vont provoquer les changements, voici nos recommandations :

  • Prenez le temps, bien avant l'arrivée de bébé, d'instaurer les nouvelles routines qui seront à l'ordre du jour.
  • Laissez votre chat inspecter tous les nouveaux objets susceptibles d'encombrer son territoire : poussette, couffin, parc, etc., et rangez-les déjà à la place qu'ils occuperont dorénavant à la maison.
  • Faites des essais avec le babyphone et les jouets bruyants.
  • Essayez de diminuer un peu l'intensité et la fréquence de vos interactions si vous avez une relation affective très forte avec votre chat : ne rendez pas votre chat dépendant de votre amour et apprenez-lui à grandir en sollicitant plus le jeu que les caresses.
  • Interdisez-lui l'accès à votre chambre au moins un mois à l'avance si jusque-là vous dormiez avec lui mais que vous avez décidé qu'à l'arrivée du bébé ce sera fini.
  • Rapportez de la maternité les vêtements sales de bébé et laissez le chat les renifler.

Bon à savoir : si vous voulez connaître la réaction probable de votre chat avec un nouveau-né, vous pouvez inviter des amis qui ont un bébé. Si votre chat s'enfuit, ce qui est normal, il aura probablement la même réaction avec votre bébé. Cette expérience vous laisse du temps pour trouver des solutions si vous vivez en appartement. Pour les chats ayant accès au jardin, pas de problème, ils éviteront la maison pendant la journée.

Arrivée de bébé : précautions à prendre

L'intrusion est un moment perturbateur, la réaction normale et probable du chat, c'est qu'il soit effrayé, qu'il souffle et qu'il s'enfuie. Ce comportement peut perdurer assez longtemps, de quelques semaines à quelques mois, voire années.

  • Les jeunes chats de moins de 10 mois acceptent plus rapidement la présence d'un bébé. Plus vous avez un chat câlin et sociable, plus ce sera facile et rapide.
  • Les mâles adultes peuvent marquer le territoire avec des jets d'urine sur les affaires de bébé. Essayez les diffuseurs de phéromones, mais c'est sans garantie.

Voici les consignes à suivre :

  • Restez indifférent au comportement du chat et surtout laissez-lui le contrôle de son choix. Ne caressez pas le chat, parlez-lui sur un ton normal, laissez les portes ouvertes pour qu'il puisse se soustraire à la présence de bébé, ce qui est probable.
  • S'il montre de l'intérêt, tenez le bébé dans vos bras et laissez d'abord  le chat renifler les affaires de bébé, son couffin et sa couverture. Observez son langage corporel.
  • N'ajoutez pas de nouveautés : évitez les visites ce jour-là.

Par ailleurs, certains comportements dangereux sont à proscrire. C'est pourquoi :

  • Ne forcez jamais le contact : interdiction de prendre le chat dans vos bras pour lui montrer le bébé.
  • Oubliez les selfies et les souvenirs, pas de photo ou de selfie du chat avec le bébé.
  • N'intervenez pas si votre chat souffle, éloignez-vous de lui calmement sans le réprimander.
  • Ne cherchez pas à rassurer votre chat en le caressant et en lui montrant le bébé.

Tous ces gestes peuvent provoquer une agression de défense si le chat se sent en danger, ou une agression redirigée si l'intrusion énerve le chat. Vous risquez de vous faire mordre et de perdre la confiance de votre chat. Tant que le chat est irrité par la situation, ne le touchez pas.

Cohabitation du chat avec bébé

Vous recevrez sans doute pas mal de cadeaux, laissez le chat jouer avec les emballages, explorer les nouveautés sans être sur le qui-vive. Prenez l'initiative d'interactions (moments de tendresse, jeux, gâterie avec des snacks) en l'absence de bébé (lors de ses siestes, le soir ou à l'extérieur de la maison). Ne forcez rien et soyez patient.

Au fur et à mesure que bébé grandit et commence à bouger, vous devrez être plus présent et ne pas le laisser sans surveillance. Sans le vouloir, son comportement pourra être anxiogène pour votre chat, surtout si ce dernier n'a pas accepté le nouveau-né.

La visite chez le vétérinaire aura mis bébé à l'abri des parasites. Votre vigilance et les routines bien appliquées à la lettre éviteront la confusion et les accidents. Reste l'éventuel problème d'allergie. Décidez avec votre allergologue de la marche à suivre.
Pour en savoir plus :

Ces pros peuvent vous aider