Syndrome du tigre

Sommaire

Le syndrome du tigre correspond à une forme d'agressivité chez le chat qui est liée à la faim et au mode d’alimentation. Généralement, le syndrome du tigre se corrige sans difficulté en modifiant quelques habitudes alimentaires.

Manifestations cliniques du syndrome du tigre

Le syndrome du tigre se traduit chez le chat par une agressivité envers son propriétaire qui se manifeste de la façon suivante :

  • agression de prédation : le chat s'embusque dans la maison et saute sur son propriétaire pour le mordre ou le griffer ;
  • agression par irritation : le chat s'énerve pendant la préparation du repas et feule, griffe ou mord quand son propriétaire lui donne sa gamelle.

Le syndrome du tigre peut également se manifester par de la boulimie.

Quelles sont les causes du syndrome du tigre ?

Le syndrome du tigre est la conséquence d'un problème d'alimentation chez le chat. En effet, le chat est un « grignoteur » : il mange de petites quantité de nourriture tout au long de la journée. S'il n'a pas d'alimentation en « libre-service » (en particulier s'il consomme de l'alimentation humide) et s’il prend deux gros repas matin et soir, cela ne convient pas à son métabolisme.

Le syndrome du tigre peut également survenir lorsque la nourriture du chat est de mauvaise qualité et pauvre en protéines.

Dans les deux cas, le chat s'impatiente. Il a faim et s'excite quand son propriétaire lui prépare son repas. Ce comportement entraîne parfois une agressivité qui prend la forme de morsures et de griffades violentes. Le maître a alors peur de son chat et le punit. Des réactions qui entraînent une détérioration de leur relation.

À noter : il ne faut pas confondre ce type d'agression avec les agressions dites « territoriales » liées à l'alimentation ; lorsque le chat griffe ou mord quand son maître ou un autre chat s'approche de sa gamelle. Ce type de comportements résulte d'une mauvaise socialisation ou d'une surpopulation féline.

Syndrome du tigre : correction comportementale

Le syndrome du tigre est une forme d'agressivité qui peut facilement se corriger. Dans la plupart des cas, il suffit de :

  • changer l'alimentation du chat s'il prend de la nourriture humide et lui proposer des croquettes ;
  • définir précisément la quantité de nourriture quotidienne nécessaire ;
  • distribuer l'alimentation en libre-service ;
  • dissimuler l'alimentation si le chat est boulimique ou utiliser des distributeurs ludiques qui occupent le chat et ne délivrent qu'une petite quantité de nourriture à chaque fois.

Bon à savoir : le changement d'alimentation vers les croquettes doit se faire progressivement, sur plusieurs jours, pour éviter les désordres digestifs.

Traitements contre le syndrome du tigre

Dans les cas les plus sévères (en particulier si le comportement est bien ancré), le vétérinaire peut décider d'administrer un psychotrope. Cela permet de diminuer les agressions et rompre le cercle vicieux. Les psychotropes ont également l'avantage de diminuer la sensation de faim et peuvent ainsi favoriser la mise en place d'une nouvelle alimentation.

Bon à savoir : dans tous les cas, il est nécessaire de consulter un vétérinaire pour établir un diagnostic, mettre en place la thérapie comportementale et décider du traitement si nécessaire.

Ces pros peuvent vous aider