Chat et lapin

Sommaire

Quand on aime les animaux, il arrive souvent qu'on en ait plusieurs sous le même toit. S'ils sont de la même espèce, ils « parleront » à priori le même langage, mais qu'en est-il si ce sont deux espèces totalement différentes ? Dans le cas de la relation chat et lapin, il est conseillé de ne procéder que par étape et avec précautions.

Chats et lapins : différences et points communs

Bien entendu, la différence la plus importante saute aux yeux : le chat est un prédateur et le lapin est une proie. Il est difficile d'imaginer que leurs instincts naturels puissent être mis de côté et qu'une relation harmonieuse se développe, et pourtant, nombre de personnes témoignent d'un lien fort entre leur(s) lapin(s) et leur(s) chat(s) de compagnie.

  • Le chat est un animal plutôt solitaire, territorial, qui se rapproche de ses congénères au moment des reproductions. La domestication a considérablement changé les choses, forçant les chats à vivre sur des territoires de plus en plus petits, voire à adopter une vie de groupe. Sans pour autant se transformer en animal grégaire, il est devenu beaucoup plus tolérant à la présence de ses congénères et par extension à la cohabitation avec d'autres animaux.
  • Le lapin est aussi territorial, mais il vit en groupes familiaux comptant parfois de très nombreux membres, il y a donc une hiérarchie et des codes sociaux importants, où chacun a sa place. Il en découle que les lapins ont beaucoup de mal à vivre seuls, quitte à s'accommoder d'un animal d'une autre espèce pour trouver un équilibre se rapprochant de leur cadre de vie optimal.

Les lapins et les chats ont en commun leur caractère franc, leur esprit joueur et leur grande curiosité. C'est donc grâce à la combinaison de l'effet de la domestication et de ces points positifs qu'une cohabitation va pouvoir être envisagée entre ces animaux tellement attachants.

Bon à savoir : il est fortement conseillé, pour tous les animaux sociaux ou grégaires (c'est-à-dire vivant naturellement en groupe), de ne jamais adopter un individu seul, car même s'il se contentera de la présence d'autres animaux et qu'il y trouvera un équilibre, il n'auront jamais exactement les mêmes codes. Il en résulte souvent des problèmes comportementaux qui, s'ils sont gérables pour des animaux de petite taille, peuvent devenir catastrophiques avec des animaux plus imposants.

Mettre en place une cohabitation chat/lapin

Voici quelques points à prendre en compte et des conseils simples pour donner toutes ses chances à une collocation réussie entre chats et lapins.

Différents cas de figure

  • Ne présentez pas un lapereau à un chat adulte : gardez en tête l'instinct de chasseur du chat. Parfois, lorsqu'une chatte est allaitante, comme son instinct maternel est très fort, elle peut être en mesure d'adopter un lapereau dans sa portée de chatons, mais il s'agit d'une exception !
  • Si le lapin et le chat sont jeunes tous les deux, ils apprendront à vivre ensemble dès le début de leur vie. Dans ce cas, il faut faire très attention aux jeux du chaton, qui sont toujours des jeux de chasse. Il pourrait en résulter une agression quasi-permanente du chat envers le lapin, sous forme de jeu pour le chat, mais qui prendrait une tournure de terreur permanente pour le lapereau.
  • Si un lapin est déjà présent à domicile et qu'on introduit un chat sous le même toit, il apparaît que ce serait la configuration idéale. Le lapin sera sur son territoire et mettra tout de suite le chat en garde, il peut le charger ou avoir des attitudes d'intimidation. Le chat aura tôt fait de respecter ces directives et ne se positionnera pas en prédateur.
  • Si c'est le lapin qui arrive à la maison après le chat, l'introduction doit se faire plus progressivement, en mettant en place des possibilités de repli et de protection du lapin face au chat. Mais bien sûr, comme aucune règle n'est établie à 100 %, dans cette situation, il est possible qu'un lapin au fort caractère remette le chat à sa place même si le chat est le « maître » du territoire.

Bon à savoir : Pour mettre toutes les chances de votre côté, il va falloir compter sur la connaissance que vous avez de vos animaux et sur votre sens de l'observation. À chaque lapin et à chaque chat son caractère, ce qui aura forcément une influence sur le comportement qu'ils auront l'un envers l'autre.

Lire l'article

Préparatifs

Avant même l'introduction du nouvel arrivant, vous pouvez réfléchir à l'organisation de votre domicile. Il peut être intéressant que le chat et le lapin puissent avoir chacun une pièce où ils pourront se retrouver au calme si besoin, et pour y dormir la nuit.

Il est conseillé d'épointer le bout des griffes du chat et de faire de même pour le lapin, qui peut donner des coups de patte très efficaces. On évite ainsi les blessures qu'ils pourraient s'infliger, même au cours d'une partie de jeu.

Première phase : rencontre avec cage

Lors de l'arrivée du lapin, vous pouvez le laisser dans une cage spacieuse, le chat pourra venir le voir, ils se sentiront et vous pourrez déjà voir comment ils réagissent face à face, mais en sécurité. Ensuite, inversez les rôles ! Placez le chat dans sa cage de transport et laissez le lapin en liberté afin qu'il découvre son environnement. On peut employer la même méthode si c'est le chat le nouveau venu.

Plus vous prendrez le temps pour que le chat et le lapin fassent connaissance, plus vous donnerez de chances à ce que leur cohabitation se passe bien. N'hésitez pas à recommencer plusieurs fois le schéma de première rencontre jusqu'à être assuré que le lapin et le chat sont détendus.

Deuxième phase : rencontre sans cage

Si la première étape de rencontre est acquise et qu'il n'y a pas eu de réactions excessives d'un côté comme de l'autre, passez à l'étape suivante : la rencontre sans cage, mais toujours en votre présence.

  • Quels sont les risques ? Si le lapin s'enfuit devant le chat, le chat peut réagir en lui courant après. Au contraire le lapin peut attaquer le chat. C'est donc à vous d'observer si l'un ou l'autre peut être en danger.
  • Réitérez ces rencontres tous les jours un peu plus longtemps. Il est normal que le chat et le lapin cherchent à intimider l'autre ou aient une réaction défensive. Sans pour autant vous inquiéter, trouvez le bon équilibre entre les laisser prendre leurs marques et ne pas se blesser ou se faire trop peur. Séparez-les avec douceur, remettez le lapin à l'abri (ou inversement !) et tentez de nouveau le lendemain.
  • Le lapin, ayant besoin de mettre en place une hiérarchie, voudra peut-être s'imposer. Le chat, plus flegmatique, aura peut-être tendance à rester stoïque face à cette boule de poil ou s'éloignera s'il ne se sent pas à son aise. Observez leurs comportements et adaptez les étapes en fonction de chacun.

Pensez tout de même à ne pas laisser les chats et les lapins seuls dans la maison sans surveillance. Cette possibilité ne peut être envisagée qu'au bout de plusieurs mois voire plusieurs années d'entente parfaite.

Bon à savoir : retenez les mots-clefs de douceur, patience et observation, ils pourront être votre ligne de conduite pour mener à bien une introduction et une cohabitation harmonieuse. Un chat et un lapin vivant sous le même toit peuvent s'accepter et devenir de bons compagnons, s'ignorer, tout simplement, mais aussi se battre et ne pas arriver à trouver de terrain d'entente. Cependant, dans la majorité des cas, la cohabitation chat/lapin est une réussite.

Ces pros peuvent vous aider