Comment apprivoiser un chat

Sommaire

Depuis quelques jours, vous avez remarqué la présence d'un chat ou d'une chatte autour de votre maison. L'aspect un peu maigre et sale de l'animal vous font penser qu'il n'a pas de foyer. Vous décidez de l'adopter, mais il fuit dès qu'il vous aperçoit…

Voici comment apprivoiser un chat.

Zoom sur les chats errants, harets ou sauvages

Il existe des différences entre les chats vagabonds que vous pouvez croiser :

  • Le chat errant peut être celui d'un voisin simplement en vadrouille ou un animal abandonné ou perdu. Comme ils ont connu une vie auprès des hommes, ces chats sont généralement les plus faciles à apprivoiser. Ils font souvent les premiers pas et, après quelques jours d'observation, trouvent rapidement leur place dans le foyer.
  • Les chats harets vivent dans l'entourage des hommes mais sans véritable contact avec eux. Très nombreux à la campagne, ils colonisent les zones en friche et les cimetières des villes. Leur apprivoisement est plus difficile, car ils sont généralement très craintifs par rapport aux humains et conservent leur vie durant une certaine méfiance.
  • Le véritable chat sauvage ou chat forestier est une espèce différente du chat domestique. Présent dans quelques régions de France, il ne se laisse ni approcher ni apprivoiser. Ces animaux sont protégés car menacés, et il est interdit de les transporter et de les posséder.

Important : si vous avez un coup de cœur pour le chat qui traîne à proximité de chez vous, adoptez-le seulement si vous êtes certain de l’accueillir pour toute sa vie ; s'il a déjà été abandonné une première fois, mieux vaut ne pas lui faire subir un second échec ; si vous ne désirez pas vous en occuper, prévenez une association de protection des chats.

1. Gagnez la confiance du chat

Si vous désirez adopter un chat errant, commencez par le stabiliser chez vous en mettant de la nourriture à sa disposition.

  • Choisissez un endroit calme, le plus près possible du lieu où il se tient le plus régulièrement.
  • Fixez un rendez-vous quotidien en lui donnant toujours à manger aux mêmes heures, afin que ce soit lui qui finisse par vous attendre, par vous « désirer ».
  • Laissez-le manger seul. Au début, éloignez-vous et observez-le de loin mais de façon qu'il vous voit.
  • Diminuez progressivement la distance qui vous sépare jusqu'à venir le plus près possible de la gamelle.
  • Agenouillez-vous, vous serez moins impressionnant, et parlez-lui doucement.

Bon à savoir : certains éthologues conseillent même de miauler en sa présence ; à vous de voir…

Lire l'article

2. Engagez le contact avec le chat sauvage

Si le chat – ou la chatte – se sent à l'aise et si vous pouvez bouger à ses côtés sans que cela l'effraie, approchez votre main pour qu'il la sente ; s'il fuit, n'insistez pas.

Certains chats n'iront pas au-delà de ce stade ; n'insistez pas et continuez de le nourrir. S'il a été traumatisé, il y a peu de chance qu'il fasse de nouveau confiance.

Important : n'essayez jamais de l'attraper ; non seulement il pourrait vous blesser – et les griffures d'un chat peuvent entraîner des réactions allergiques, voire transmettre des maladies –, mais pour lui ce serait également un tel stress que tous vos efforts pour lui redonner confiance seraient vains.

3. Caressez-le

Il est important de pouvoir avoir un contact physique avec un chat que l'on apprivoise. Même si celui-ci reste craintif, il faudra à un moment ou à un autre pouvoir le manipuler, ne serait-ce que pour le conduire chez le vétérinaire.

Vous devez donc tout mettre en œuvre pour qu'il ait confiance dans votre main :

  • S'il continue mange à vos côtés sans crainte, approchez doucement votre main, mais laissez-le choisir le moment du contact.
  • S'il hésite, proposez-lui quelques friandises déposées dans votre main.
  • Encouragez-le oralement.

Conseil : ne renoncez pas au premier échec !

Ensuite, soyez très progressif dans vos caresses : commencez par le grattouiller autour de la tête, peu de chats y résistent.

4. Ouvrez les portes de votre maison au chat

Si vous désirez que ce chat fasse partie de votre foyer, vous devez lui ouvrir les portes de votre maison. Un chat qui a vécu une mauvaise expérience restera méfiant, mais cela ne l'empêchera pas de vivre avec vous : il sera juste moins câlin et se planquera dès l'arrivée d'inconnus.

  • Choisissez une pièce calme, facile d'accès, où il pourra entrer et sortir à sa guise. Un garage avec chatière est souvent une bonne solution.
  • Placez à sa disposition, d'abord à l'entrée puis à l'intérieur, sa gamelle et un endroit où il pourra dormir.
  • Laissez ensuite sa curiosité le guider dans les autres pièces de la maison.

Bon à savoir : un chat qui a longtemps vécu à l’extérieur ne connaît pas d'emblée les règles de la maison, il vous faudra être patient pour lui apprendre la litière, le griffoir plutôt que le canapé ou encore à ne pas chaparder…

Pour vous, il est temps de prendre des décisions. Si l'apprivoisement est en bonne voie, vous devez songer à le conduire chez le vétérinaire le plus tôt possible afin de faire un bilan de santé, dresser la liste des vaccins et envisager une stérilisation.

5. Acceptez le choix de ce chat sauvage

Si le chat, en quelques jours, se laisse approcher, caresser et entre facilement dans la maison, c'est qu'il s'agit d'un chat perdu ou abandonné. Après les vérifications d'identification auprès du vétérinaire, son apprivoisement sera très facile.

Au contraire, si le chat reste fuyant et inquiet à votre approche, l’apprivoisement peut prendre des mois, voire des années ou être un échec. Aujourd'hui, les amis des chats déconseillent ce type d'approche. Chez les chats harets, les mères peuvent avoir appris aux petits à fuir les humains. Dans ce cas, la meilleure solution est de prévenir une association qui le fera stériliser et le relâchera dans la nature. Vous pouvez cependant améliorer son ordinaire en lui proposant de la nourriture et un abri extérieur.

Ces pros peuvent vous aider