Traitement de la cystite du chat

Sommaire

La cystite du chat est l'une des causes les plus fréquentes de consultation chez le vétérinaire. Cette inflammation de la vessie peut avoir plusieurs causes. Très douloureuse pour le chat, elle doit être traitée rapidement.

Zoom sur la cystite du chat

La cystite n'est pas une maladie mais un ensemble de symptômes dont les causes peuvent être multiples.

La cystite la plus fréquente est idiopathique, c'est-à-dire que son origine n'est pas déterminée et peut résulter d'un problème comportemental.

Elle peut également avoir des causes identifiables, parmi les plus fréquentes :

  • les calculs urinaires ;
  • les infections urinaires, dues à une multiplication anormale de bactéries ;
  • les tumeurs, plus fréquentes chez les chats âgés ;
  • des malformations congénitales ;
  • un choc ou une blessure.

1. Reconnaissez les symptômes de la cystite chez votre chat

Un chat atteint de cystite présente un comportement inhabituel qui doit vous alerter. Il se caractérise généralement par :

  • Des difficultés de miction : le chat ne parvient pas à uriner ou fait seulement quelques gouttes.
  • De la malpropreté : le chat qui a des difficultés à uriner s'oublie en petites quantités là où il le peut.
  • Des va-et-vient exagérés à la litière.
  • Un léchage excessif des zones génitales.
  • Des miaulements fréquents surtout lorsqu'il essaie de se soulager ;
  • Une anorexie et une léthargie sont aussi des signes à prendre en compte.

À noter : vérifiez s'il y a du sang dans les urines de votre chat. Difficile à observer si le chat fait dans sa litière, c’est plus facilement détectable dès que le chat devient malpropre et urine sur des surfaces lisses, comme sur le carrelage, dans la baignoire, etc. Si vous remarquez du sang dans les urines, emmenez rapidement votre animal chez un vétérinaire.

2. Traitez la cystite du chat

Dans tous les cas, la cystite nécessite une consultation chez le vétérinaire. Le traitement sera adapté aux causes de la cystite.

  • Les calculs urinaires : certains calculs peuvent être dissous par l'alimentation, d'autres demandent une intervention chirurgicale.
  • Les tumeurs peuvent demander une intervention chirurgicale.
  • Les infections urinaires donnent lieu à un traitement médical, généralement à base d'antibiotiques.

Pour les cystites idiopathiques, les raisons sont à rechercher dans l'environnement du chat afin de déterminer ce qui a pu déclencher cette maladie. Il s'agit d'un événement qui a pu stresser l'animal, un déménagement, l'arrivée d'un nouvel habitant, un changement de rythme. Un traitement par phéromones peut s’avérer nécessaire.

À noter : pour déterminer les causes, un examen approfondi peut être nécessaire, comme une prise de sang, des analyses d'urine, des radiographies ou des échographies.

Bon à savoir : toute cystite peut déboucher sur une obstruction urinaire. Le chat devient incapable d'uriner et l'urine s'accumule dans sa vessie. Son abdomen est tendu et douloureux et le chat se plaint à cause de la douleur. C'est une urgence, une sonde doit être placée rapidement afin que l'animal puisse être soulagé.

3. Prévenez la cystite du chat

Si la cystite est un mal fréquent chez le chat, il est possible de réduire les risques d'apparition ou de récidive grâce à quelques gestes simples.

  • Une alimentation spécifique : il existe dans le commerce des croquettes qui limitent la formation de calculs. Elles sont souvent conseillées par les vétérinaires pour éviter tout risque de récidive.
  • Une fontaine à eau : les chats ne boivent pas toujours suffisamment, le mouvement de l'eau provoqué par les fontaines les incite à se désaltérer plus souvent et favorise donc le fait d’uriner.
  • Une litière propre dans un lieu calme permet au chat de se soulager en toute quiétude sans risquer d'être déranger.

À noter : aucun traitement médicamenteux ou chirurgical ne prévient le risque de récidive.

 

Ces pros peuvent vous aider

Liens rapides