Soigner le coryza du chat

Sommaire

Le coryza est l'une des maladies les plus fréquentes chez le chat. Soigné rapidement, votre chat en guérira vite mais, négligé, le coryza peut devenir une maladie chronique voire mortelle. Ne laissez donc pas la maladie s'installer surtout si plusieurs chats se trouvent dans les environs : elle est extrêmement contagieuse.

Zoom sur le coryza chez le chat

Le coryza est une maladie virale du chat. Elle est due à plusieurs agents pathogènes, des herpèsvirus, des calicivirus et des réovirus.

Le coryza attaque l'appareil respiratoire du chat.

Les chatons et les jeunes chats sont les plus fréquemment atteints.

Comme la maladie est très contagieuse, elle passe facilement d'un chat à l'autre et se développe vite lorsqu'ils sont en groupe. Un contact entre animaux n'est pas nécessaire : un éternuement suffit pour faire passer les virus d'un chat à l'autre et peut même se transmettre indirectement, sans que le chat, par exemple, ait accès à l'extérieur.

À noter : si votre chat a été en contact avec un congénère malade, sachez que l'incubation dure entre 2 et 4 jours.

A savoir : le coryza n'est pas transmissible à l'homme.

1. Reconnaissez les symptômes du coryza chez votre chat

Les chats atteints de coryza développent plusieurs symptômes qui doivent vous alarmer :

  • Une rhinite : elle se manifeste par des éternuements, des écoulements nasaux et, si les voies respiratoires sont très encombrées, une difficulté à respirer.
  • Une conjonctivite : le chat a des yeux rougis qui présentent des sécrétions plus ou moins claires, l'œil peut parfois même rester collé.
  • Une inflammation de la langue et des gencives qui peut également présenter des ulcères : le chat peut alors se mettre à baver avec excès.
  • De la fièvre : la température normale d'un chat se situe entre 38 et 39 °C, avec une moyenne à 38,5 °C.
  • Une perte d'appétit, voire une apathie.

 

2. Traitez le coryza

Dès les premiers symptômes, prenez rendez-vous chez votre vétérinaire. Les traitements naturels ne servent qu’à soulager votre chat mais ne le guériront pas complètement.

Consultez un vétérinaire pour guérir votre chat du coryza

Le praticien met en place un traitement adapté à la pathologie de votre chat qui peut comprendre :

  • des antibiotiques afin d'éviter les surinfections bactériennes toujours possibles ;
  • de la L-Lysine contre les affections virales et notamment celle de l’herpèsvirus ;
  • du sérum antiviral ;
  • un nettoyant oculaire et un collyre contre la conjonctivite.

Soulagez votre chat du coryza naturellement

La rhinite peut être soulagée par des inhalations.

  1. Placez votre chat dans sa caisse de voyage.
  2. Installez devant la porte grillagée un bol (ou une boîte de type pot de fromage blanc dont on le couvercle a été percé) rempli d'eau bouillante et de quelques gouttes de solution d'inhalation.
  3. Recouvrez la cage et le bol d'une grande serviette.
  4. Faites des inhalations une dizaine de minutes.
  5. Répétez deux fois par jour jusqu'à disparition totale des symptômes.

Astuces : il est possible de trouver dans le commerce des solutions pour inhalation à base de myrte, de pin maritime, de bigaradier... Certains produits destinés aux humains font également l'affaire. Demandez conseil à un vétérinaire.

3. Suivez le traitement et soyez vigilant

Chaque chat répond différemment au traitement. Certains guérissent complètement en une dizaine de jours, d'autres peuvent connaître des complications de plusieurs types :

  • ophtalmologiques ;
  • pulmonaires ;
  • inflammations chroniques de la bouche ;
  • rhinites et sinusites chroniques.

Si votre chat est dans l'un de ces cas, consultez votre vétérinaire pour mettre en place une thérapie adaptée.

À noter : le chat peut être porteur à vie de l'herpèsvirus et du calicivirus. Ils peuvent rester latents durant toute la vie de l'animal ou réapparaître à cause d'un stress ou d'un état de fatigue.

Le plus sûr moyen de protéger votre chat est de le faire vacciner. La primovaccination se pratique à l’âge de 8 semaines, avec un rappel 3 à 4 semaines plus tard. Les rappels se font ensuite tous les ans. Un chat vacciné peut contracter la maladie, mais les symptômes en sont atténués.

Bon à savoir : les chats adultes sont vaccinés selon un protocole identique.

Ces pros peuvent vous aider